La gamme PIAGGIO

La gamme VESPA

La gamme GILERA


BEVERLY 300 ABS-ASR
BEVERLY 300 ABS-ASR by Police
BEVERLY 300 S ABS-ASR
BEVERLY 350 ie ABS-ASR by Police
BEVERLY 350 Sport Touring ABS-ASR

LIBERTY 125 ABS Iget
LIBERTY 125 S iget ABS
Medley 125 Iget ABS
Medley 125 SE Iget ABS
Medley S 125 Iget ABS

LIBERTY 50 Iget (4T)
LIBERTY 50 S Iget (4T)
NRG (2T) Euro 4
Typhoon 50 Euro4
ZIP 50 4T Euro 4

MP3 300 ie Business ABS-ASR
MP3 300 ie Sport ABS-ASR
MP3 300 ie Yourban
MP3 300 LT Yourban Sport
MP3 300 Sport
MP3 350 ABS-ASR
MP3 500 HPE Business ABS-ASR
MP3 500 HPE Sport ABS-ASR
MP3 500 IE Business ABS-ASR
MP3 500 ie Sport ABS-ASR
MP3 500 ie Sport SE ABS-ASR
MP3 500 Sport

Vespa 946 RED

GTS Classic 125cc iget 4V ABS stop&start MY 17/18
GTS Classic 300cc 4V ABS ASR MY 17/18
GTS Super 125cc 4V Start&Stop MY 17/18
GTS Super 300cc 4V ABS ASR MY 17/18
GTS SUPER SPORT 125cc MY 17/18
GTS SUPER SPORT 300cc MY17 / 18
GTS Touring 125cc iget 4V ABS Stop&Start MY 17/18
GTS Touring 300cc 4V ABS ASR MY17/18

Primavera 125cc 50°Anniversaire i-Get 3V ABS MY18
Primavera 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera 125cc i-Get 3V TOURING ABS MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V TOURING MY18
Primavera 50cc 50°Anniversaire i-Get 3V MY18
Primavera S 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera S 50cc i-Get 3V MY18

Vespa Sei Giorni 300cc

Sprint 50cc 4T i-Get 3V MY18
Sprint S 50cc 4T i-Get 3V MY18
Vespa Sprint 125cc i-Get 3V ABS MY18
Vespa Sprint S 125cc i-Get 3V ABS MY18

GTS Notte 125/300cc MY17/18
Sprint Notte 50/125cc

Primavera 125cc 50°Anniversaire i-Get 3V ABS
Primavera 50cc 50°Anniversaire i-Get

GTS Yacht Club 125/300cc MY 17/18
Primavera Yacht Club 50/125cc
Actualités

Acheter un scooter pour son adolescent : comment faire ?

 25/04/2018

Bien choisir un scooter pour son adolescent

Votre adolescent n’a pas encore 14 ans, mais vous décrit déjà comment sa vie changera lorsqu’il aura son propre scooter ? Pas de panique, c’est tout à fait normal ! Si vous êtes favorable à cette idée, peut-être même soulagé à la perspective de ne plus avoir à faire constamment le chauffeur, vous ne savez pas forcément par où commencer… L’idéal est bien-sûr de vous rendre avec votre enfant chez un concessionnaire qui pourra vous éclairer et vous guider dans votre achat. Avant cette étape, voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair.

La sécurité avant tout ! Apprenez à votre enfant à rouler en toute sécurité

En France, la loi autorise la conduite d’un scooter 50 cc dès l’âge de 14 ans. Votre adolescent doit cependant avoir obtenu le permis AM avant de prendre la route. L’obtention de ce permis se déroule en deux étapes. - La partie théorique est généralement passée à l’école en classe de 5e (BSR ou brevet de sécurité routière). -La partie pratique, une formation spécifique de 7 heures, doit être faite auprès d’une école de conduite agrée.Au-delà du cadre légal, n’hésitez pas à sensibiliser votre adolescent sur les risques de la route et les dangers d’une conduite irresponsable.

Neuf ou d’occasion ?

Si vous ne souhaitez pas investir dans un véhicule flambant neuf, équipé de toutes les options possibles, un achat d’occasion peut-être une bonne solution. Mais attention auprès de qui vous acheter le scooter. Assurez-vous bien de son état, de son kilométrage, de sa tenue de route. N’hésitez pas à faire un essai et à laisser votre enfant l’essayer également. Pour éviter tout désagrément, nous vous conseillons de passer par un concessionnaire spécialisé dans la vente d’occasions. Cela vous évitera les problèmes « inattendus » après l’achat. Et si, malgré tout, votre scooter est victime d’un mauvais fonctionnement ou d’une panne, vous aurez un professionnel vers qui vous tourner.Quel que soit le scooter que vous achetez, n’oubliez pas de souscrire à une assurance adaptée à l’utilisation que votre enfant en fera.

Ne négligez pas son matériel

Gants, casque, gilet jaune… Assurez-vous que votre enfant dispose du matériel obligatoire pour conduire son scooter. Il doit être adapté à sa taille et à sa morphologie, et naturellement en bon état. Vérifiez aussi qu’il porte des vêtements adéquates lorsqu’il prend la route : un blouson, un pantalon et des chaussures fermées sont le minimum requis pour garantir une bonne protection. N’oubliez pas également un bon antivol, indispensable pour éviter les vols souvent nombreux devant les lycées.

Bien choisir son assurance pour son scooter | Univers du deux roues

 24/04/2018

Bien choisir son assurance pour son scooter

La loi n°58-208 du 27 février 1958 instituant l’obligation d'assurance en matière de circulation de véhicules terrestres à moteur vous oblige à souscrire une assurance pour votre scooter, même si celui-ci est inutilisé. Pour bien choisir votre assurance en la matière, vous devez d’abord déterminer quels sont vos besoins réels. Cette étape vous permettra d’éviter de payer trop cher une assurance inadaptée.

Dresser son profil de conducteur de scooter

Voici quelques questions que vous devez vous poser lorsque vous souscrivez à une assurance pour votre scooter :- utilisez-vous votre scooter quotidiennement ou de façon occasionnelle ?- Serez-vous le seul conducteur de votre deux-roues ?- Disposez-vous d’un endroit sûr où garer votre scooter pour éviter le vol (un garage fermé…) ?- Souhaitez-vous bénéficier d’une aide au dépannage en cas d’accident ou de panne ?- Quelle est la valeur réelle de votre scooter, et de ses accessoires ?Répondre à ces quelques questions vous éclairera un peu plus sur l’assurance qu’il vous faut !

Les assurances possibles pour votre scooter

La responsabilité civile

L’assurance de base imposée par la loi est l’assurance au tiers, ou garantie responsabilité civile. Elle prend en charge les préjudices matériels et/ou physiques que vous pouvez causer en cas d’accident responsable. Elle exclut cependant toute prise en charge en cas de dommages sur vous-même ou votre scooter. Cette assurance est privilégiée lors d’une utilisation occasionnelle de votre deux-roues. Nous vous conseillons toutefois d’être prévoyant en vous renseignant sur les garanties complémentaires que peuvent vous proposer différents assureurs.

Les garanties complémentaires pour un scooter

- La garantie contre le vol :Malgré toutes les précautions que vous pouvez prendre, le vol d’un scooter est chose courante, notamment si vous êtes amené à vous garer dans la rue. Cette garantie vous couvre en cas de vol ou de tentative de vol qui aurait endommager votre deux-roues. Attention toutefois à bien vérifier les clauses de votre assurance : certaines stipulent que le scooter doit être garer dans un lieu protégé (garage privé, parking sécurisé, etc.) pour être applicables.- La garantie personnelle du conducteur :Les conducteurs de deux-roues sont beaucoup plus exposés aux accidents avec dommages corporels que les autres usagers de la route. Cette garantie prend en charge les éventuels frais médicaux et les pertes de salaire (incapacité de travail suite à l’accident) en cas d’accident, responsable ou non selon les assurances. - La garantie collision :Elle prend en charge les dommages matériels que votre scooter peut subir lors d’un accident avec un tiers identifié. Sachez également que le montant de l’assurance sera calculé selon plusieurs facteurs, comme votre profil (âge, ancienneté de permis, bonus/malus, etc.) et votre scooter (modèle, marque, utilisation, lieu de stationnement…).Pour bien choisir, n’hésitez pas à comparer avant de vous décider. Vous pouvez naturellement demander conseil à votre concessionnaire qui saura sûrement vous éclairer !

La sécurité avant tout : comment bien s'équiper pour rouler en deux-roues

 06/03/2018

Petit rappel sur la législation en vigueur

Même si la plupart de ces mesures semblent tenir du bon sens, il est toujours bon de les rappeler. Pour circuler en France avec un scooter, il faut posséder certains équipements indispensables à la sécurité du conducteur et du passager.
 - Le casque
Le port du casque est obligatoire, pour le conducteur et le passager. Au-delà des risques évidents que cela engendre, ne pas porter de casque, même sur une très courte distance, est passible d’une amende allant jusqu’à 375€. Votre casque doit être homologué, c’est-à-dire répondre aux normes européennes. Il est indispensable de bien choisir son casque : faites-vous conseiller par votre concessionnaire, et surtout essayez-le avant de l’acheter !
 - Les gants
Le port de gants homologués est obligatoire depuis 2016, pour le conducteur comme le passager. Le non-respect de cette règle vous expose à une amende d'un montant maximum de 180 € et au retrait d'un point sur votre permis de conduire. En cas d’accident, vos mains sous la partie la plus exposée aux blessures (fractures, brûlures dues au frottement sur la chaussée…). Ne négligez donc pas votre équipement !
 - Le gilet de haute visibilité
Nous ne le répéterons jamais assez, la sécurité du conducteur de deux-roues passe par sa visibilité auprès des autres usagers de la route. Le gilet de haute visibilité homologué est certes une atteinte à votre style vestimentaire, mais surtout un accessoire indispensable pour votre sécurité. Il doit être rangé de façon à être à portée de main en cas de besoin. Il n’est pas obligatoire de le porter en permanence, mais vous devez l’enfiler lors d’un arrêt d’urgence. Le non-respect de cette règle est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 33 € en cas de non détention, et jusqu'à 375 € en cas de non port du gilet à la suite d'un arrêt d'urgence.
Les équipements non obligatoires mais tout aussi importants pour la sécurité en scooter
En cas d’accident, même mineur, votre seule protection est ce que vous portez. Protégez-vous les jambes et les bras, même l’été, avec un blouson, ou une veste, et un pantalon adaptés (que vous pouvez tout à fait enfiler par-dessus votre short et votre t-shirt au moment de prendre la route). Pensez également à vos pieds et vos chevilles ! Des chaussures montantes en cuire sont le minimum requis. Rassurez-vous, il existe des tenues complètes, adaptées à la conduite en scooter, et qui ne jureront pas avec votre style vestimentaire.

Des conseils pour conduire son deux-roues en hiver en toute sécurité

 06/03/2018

Malgré le froid de l’hiver, qu’il vente ou qu’il neige, vous ne pouvez pas vous passer de votre scooter ? Félicitations ! Vous faites partie de ces irréductibles qui n’ont pas peur d’affronter les aléas de l’hiver. Voici quelques conseils qui vous permettront de rouler en toute sécurité pendant cette saison.

Une vigilance accrue

 - Adapter sa vitesse
Même si le soleil brille et que le temps est sec, les températures basses ne doivent pas être ignorées. Le revêtement des routes est plus froid, et vos pneus peuvent perdre en adhérence. De plus, si le salage préventif des routes est indispensable pour maintenir une bonne circulation, cela rend la chaussée plus glissante pour les deux-roues. Pour conduire en toute sécurité, vous devez donc adapter votre vitesse, afin d’éviter tout dérapage.
 - Augmenter les distances de sécurité
En cas de visibilité réduite, redoublez de vigilance et augmentez votre distance de sécurité avec les autres véhicules si vous le pouvez. Soyez attentif au comportement des autres usagers qui n’ont pas forcément l’habitude de conduire dans ces conditions : lorsqu’il commence à geler ou à neiger à Paris, la circulation peut rapidement devenir compliquée. Le trafic est ralenti et les freinages brusques, ennemi numéro un des conducteurs de deux-roues, se multiplient.

Vérifier son matériel et son équipement

Votre scooter passe la nuit dehors ? Pensez à vérifier que vos feux et votre tableau de bord sont dégagés : grattez le givre (et la neige le cas échéant) à l’aide d’une raclette et d’un produit dégivrant avant de prendre la route. N’hésitez pas à user et abuser d’un produit antibuée pour la visière de votre casque. Vous trouverez facilement ce dont vous avez besoin chez votre concessionnaire.
Ne négligez pas votre tenue ! Sur un deux-roues, vous êtes directement exposé au froid. N’hésitez pas à vous couvrir le bas du visage à l’aide d’un tour de cou adapté, surtout si vous ne portez pas un casque intégral. Ne négligez pas non plus vos mains : il existe de nombreux accessoires pour vous protéger du froid. Si vous ne souhaitez pas installer de manchons sur les poignées de votre scooter, vous pouvez vous tourner vers des gants chauffants ou des sous-gants à enfiler sous vos gants habituels.
Être raisonnable
Météo France annonce d’importantes chutes de neige ? Ne bravez pas inutilement les éléments : laissez votre scooter chez vous et privilégiez un autre moyen de transport pour ne pas vous retrouver bloquer sur la route.

Un scooter 50cc, 125cc ou plus ? Choisir la cylindrée de son 2 roues

 23/01/2018

Le choix d’un scooter dépend de nombreux critères, parmi lesquels la cylindrée du véhicule bien entendu. Pour rouler dans des villes telles que Paris, les modèles 50cm3 ou 125cm3 sont les plus appréciés. Tous deux présentent des avantages sur lesquels L’Univers du Scooter, votre concessionnaire Piaggio à Paris, revient pour vous aider à faire votre choix.

Un scooter 50cm3 pour rouler en ville

Un scooter 50cm3 peut être conduit dès l’âge de 14 ans, et donc sans permis de conduire. Notez toutefois que le Permis AM, qui remplace l’ancien Brevet de Sécurité Routière, est obligatoire pour les personnes nées après le 1er janvier 1988. Dans les grandes agglomérations, pour rouler à vitesse limitée et effectuer de courts trajets, un scooter de ce type s’avère souvent suffisant.

Limités à 45km/h, les 50cm3 plaisent pour leur légèreté et leur maniabilité. Ils sont idéaux pour les petits trajets quotidiens dans Paris comme dans les autres grandes agglomérations. Autre avantage de taille : leur prix bien sûr. Un scooter 50cm3 est moins cher à l’achat qu’une cylindrée supérieure. Il consomme également moins de carburant qu’un deux-roues plus puissant.

Un 125cm3 pour plus de puissance et de rapidité

Dès lors que les trajets se font plus longs et  demandent de rouler plus vite, un 125cm3 sera plus adapté.

Nécessitant de disposer du permis B, un scooter 125cm3 offre une plus grande puissance et permet de rouler plus vite. Un Piaggio 125cc permet ainsi d’emprunter des routes qu’il n’est pas possible de prendre avec un 50cm3.

Un peu plus volumineux, les scooters 125cm3 sont souvent plus confortables lorsque l’on transporte un passager. Ce dernier y a plus de place que sur un modèle 50cm3.

En matière de réglementation, elle est la même pour les deux types de deux-roues. Le scooter doit être immatriculé et assuré et son conducteur comme ses passagers doivent porter un casque homologué.

Les maxi-scooters pour les longs trajets

Nécessitant le permis A (permis moto), le maxi-scooter offre une cylindrée supérieure à 125cm3 et tous les avantages allant avec. Ils sont recommandés pour les personnes effectuant des trajets longs.
Les modèles 300cm3 comme ceux de la gamme Beverly de Piaggio offrent un réel confort sur autoroute.

Si vous hésitez entre plusieurs modèles de scooters 50cc, 125cc ou plus, la meilleure façon de choisir est de faire une demande d’essai. Contactez l’Univers du 2 Roues pour tester votre futur scooter avant de l’adopter. concessionnaire Piaggio à Paris

Stationnement, sanctions, écologie : le 2 roues en 2018

 11/01/2018

L’année 2018 apportera son lot de nouveautés pour les conducteurs de deux-roues, notamment en matière de stationnement. Faut-il craindre un durcissement des sanctions ? L’Univers du 2 Roues, votre concessionnaire Piaggio à Paris, revient sur ce qui attend les scootéristes et motards dans les semaines et mois à venir.

Le stationnement des deux-roues payant à Paris ?

Si ce n’est pas encore au programme à Paris, malgré les rumeurs ayant couru à ce sujet au début de l’été, le 1er avril 2018, le stationnement des deux-roues deviendra bel et bien payant à Vincennes. La commune de Charenton prévoit de faire de même.

De quoi inquiéter les nombreux conducteurs de scooters et de motos parisiens qui craignent que cette mesure soit prochainement étendue aux rues de la capitale.

Plus de sanctions contre les deux-roues

Dans un premier temps, il est question d’une tolérance zéro quant au stationnement des deux-roues sur les trottoirs de Paris. Les sanctions devraient être bien plus nombreuses qu’elles ne l’ont jamais été pour les scooters et les motos dont le stationnement est considéré comme gênant.

La mairie entend en effet rendre les trottoirs aux piétons, promettant la création de plusieurs milliers de nouveaux stationnements pour les deux-roues. Pour l’heure, scooters et motos devront être garés sur des places dédiées et dans les parkings souterrains.

Rappelons que dans le cadre de la loi Maptam entrée en vigueur le 1er janvier 2018, la mairie de Paris va confier la verbalisation à des prestataires privées et substantiellement augmenter le montant des amendes. D’un montant de 17 euros aujourd’hui, l’amende pour stationnement gênant passera à 35 euros et 50 dans certains arrondissements parisiens.1200 agents seront chargés de verbaliser tous les deux-roues stationnés sur les trottoirs de Paris.

Des 50cc moins polluants

Les deux-roues devront donc se faire moins gênants en 2018, mais aussi moins polluants. Depuis le 1er janvier, tous les scooters 50cm3 neufs vendus doivent respecter la norme de dépollution Euro 4. Ils avaient alors échappé à la règle déjà appliqué aux modèles de plus de 50cc.

Les constructeurs, et notamment Piaggio pour ses différentes marques (Aprilia, Gilera, Vespa) ont donc fait évoluer leurs modèles pour se conformer à la réglementation déjà en vigueur depuis un an pour les cylindrées supérieures. Si beaucoup ont décidé de renoncer à leurs scooters deux temps, Piaggio réussit à proposer des moteurs i-Get 2-Temps pour certains de ces deux-roues. La Vespa, elle, sera en revanche proposée avec un moteur 4-temps.

Vous souhaitez acheter ou louer un deux-roues à Paris, pour vos trajets quotidiens ou une utilisation plus ponctuelle ? Contactez L’Univers du 2 Roues pour découvrir et essayer votre futur scooter.

5 bonnes raisons d'avoir une Vespa à Paris

 21/12/2017

Les avantages du deux-roues pour circuler dans les rues de Paris et sur les routes d’Ile-de-France ne sont plus à prouver. Le nombre de scootéristes et motards qui arpentent la capitale ne cesse de grimper. Parmi les modèles de scooters les plus populaires à Paris, la Vespa bien entendu, qui plaît pour son esthétique autant que pour sa praticité.

L’univers du 2 Roues, concessionnaire Vespa à Paris situé dans le 3e arrondissement, revient sur les bonnes raisons d’acheter ou louer une Vespa pour rouler dans les rues de la capitale.

1. La Vespa à Paris, un 2 roues idéal pour les trajets urbains

Au fil des générations, la Vespa a gardé ses formes qui ont fait son succès, mais elle n’a fort heureusement pas conservé la même motorisation. Les Vespas Sprint et Primavera les plus récents sont équipés du moteur i-Get Euro 4 de Piaggio et d’un système de freinage ABS de série.Pour des trajets quotidiens dans Paris, la version Vespa Sprint, proposée en 50 cm3 et 125 cm3, offre une conduite sportive et un grand confort notamment grâce à ses pneus 12 pouces. La Primavera, dont la première version a vu le jour en 1968, est un deux-roues agile, dynamique. Il s’agit d’un modèle indémodable pour les trajets urbains, les déplacements rapides et fréquents.Si la Vespa gagne en performances au fil des générations, il ne perd rien en design et reste un scooter léger et stable.

2. L’entretien et le dépannage faciles d’un Vespa sur Paris

Le  dépannage d'une Vespa à Paris est généralement facile et rapide, sans difficultés pour trouver les pièces détachées adaptées. Il existe de nombreux concessionnaires Vespa à Paris qui réalisent le dépannage et la réparation des deux-roues Piaggio. C’est le cas de L’Univers du 2 roues, qui accueille ses clients toute la semaine au cœur de Paris.

3. Le Vespa, un deux-roues respectueux de l’environnement

La motorisation i-Get dont sont équipés les dernières générations de Vespa a été mise au point en vue de réduire la consommation de carburant et lèrees émissions de gaz à effet de de serre mais aussi accoustiques du célèbre deux-roues de Piaggio. Rappelons qu’en 2018, Piaggio lancera sa toute premi Vespa électrique, l’Elletrica. Une version hybride sera également mise sur le marché, faisant de la Vespa un deux-roues plus parfait encore pour rouler dans Paris tout en préservant l’air que nous y respirons.

4. Louer un Vespa à Paris

Si vous rêvez d’arpenter les rues de la capitale à bord d’une Vespa, sachez que vous pouvez aussi bien acheter que louer une Vespa à Paris. De nombreux concessionnaires Piaggio tels que L’Univers du 2 roues offrent la possibilité de louer un deux-roues. Nous proposons la location d’une Vespa avec option d’achat ou la location longue-durée. C’est à vous de choisir en fonction de vos besoins et de vos moyens.

5. Les accessoires Vespa

Béquilles, pare-brise, housses, selles, protections, antivols, top-case… de nombreux accessoires sont proposées pour optimiser son confort et sa sécurité, et ainsi rendre la conduite de la Vespa dans Paris encore plus agréable.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations sur notre concession Piaggio à Paris, faire une demande d’essai de Vespa ou vous renseigner sur les différentes solutions de financement de votre scooter que nous proposons.

Vespa électrique, MP3 500 et 350 : les nouveautés Piaggio pour 2018

 14/12/2017

Avec l’arrivée du moteur i-Get Euro 4, l’année 2017 fut riche en nouveautés du côté des scooters Piaggio. Qu’en sera-t-il en 2018 ?

La Vespa électrique et la Vespa hybride

L’année 2018 sera d’abord celle de la toute première Vespa électrique, tout simplement baptisée Elettrica. Cette génération écologique du célèbre deux-roues italien sera proposée en version tout électrique et en version hybride. Déjà très appréciée dans les rues de villes à la circulation dense comme Paris, la Vespa va encore gagner des points en alliant respect de l’environnement à son inimitable design et ses performances sans cesse optimisées.

Piaggio affirme que sa Vespa électrique affichera des performances équivalentes à celles d’un scooter 50cm3. Avec une autonomie de 100 kilomètres, elle sera parfaite pour les trajets urbains quotidiens. La version hybride aurait quant à elle une autonomie de 200 kilomètres. On ignore quand exactement l’Elettrica fera son entrée sur le marché.

Le MP3 500 Piaggio s’offre une nouvelle motorisation

La gamme de scooters Piaggio MP3 va quant à elle s’offrir une cure de jeunesse afin de gagner en performances.

Hormis un nouveau design de la calandre, le MP3 500 ne connaîtra pas de changements majeurs en matière d’esthétique, mais il sera équipé d’une nouvelle motorisation HPE (High Performances Engine). Avec ses 41 chevaux, le trois-roues sera proposé en deux versions : Sport et Business.

Piaggio affirme que ce nouveau bloc permet au MP3 500 de gagner 10% en performances par rapport au précédent modèle. La version Sport sera en outre équipée de nouveaux amortisseurs arrière à gaz.

C’est au mois de mai que le Piaggio MP3 500 Business et Sport devrait être lancés sur le marché.

Le MP3 350 succède au MP3 300

En juin, c’est une nouvelle version du MP3 350, équipée d’un moteur à injection 4 temps-4 soupapes, semblable à celui du deux-roues Piaggio Beverly 350 Sport Touring, qui sera commercialisé. Il monte ainsi à 30 chevaux, soit 10 de plus que la version précédente.

Comme le MP3 500, le design de la calandre a été revu pour ce modèle 350.Côté confort, les nouveaux MP3 de Piaggio seront dotés d’un nouveau pare-brise et d’une nouvelle selle. D’autres équipements devraient être proposés pour faire encore monter en gamme les trois-roues Piaggio.

L'hivernage du scooter : préparer son deux-roues pour l'hiver

 21/11/2017

Les changements de températures peuvent être fatales pour tous les véhicules et particulièrement pour les deux-roues qui sont souvent délaissés dès que le temps se rafraîchit. Voici quelques conseils pour protéger votre scooter si vous décidez de le remiser pour l’hiver.

Maintenir l’état des pneus et des suspensions

L’entretien de votre deux roues est essentiel pour son bon fonctionnement, surtout lorsqu’il est rentré au garage pour le protéger durant l'hiver. On parle alors de remisage. Dans ce cas, il est toujours mieux d’avoir un garage ou un emplacement de parking pour stocker votre véhicule.

En premier lieu, il faut mettre son scooter sur sa béquille centrale afin de protéger les pneus et les suspensions du poids du scooter. Si ce n’est pas fait, les pneus peuvent se dégonfler et prendre un « plat ». Si vous n’avez qu’une béquille latérale, il faudra déplacer le scooter de temps en temps ou faire en sorte de tourner les roues.

Nettoyage du scooter avant son remisage

Un bon nettoyage de votre deux-roues avant son hivernage lui fera en outre le plus grand bien pour le débarrasser d’éventuelles matières corrosives et autres traces de graisse qui risquent d’abîmer la carrosserie de votre scooter.

Vaporiser du lubrifiant sur les pièces métalliques de votre deux-roues vous permettra de les protéger de l’air et de l’oxydation durant l’entreposage. Vous pouvez aussi appliquer une cire spéciale sur la carrosserie de votre scooter. Il sera comme neuf lorsque le moment de le ressortir sera venu. Préservez enfin votre deux-roues de l’humidité mais aussi des animaux et notamment des rongeurs, en bouchant son pot d’échappement au moyen de tissus huilés ou de papier journal.

Pour protéger votre deux-roues, vous pouvez le recouvrir d’une bâche, à condition que celle-ci soit respirante.

Préserver la batterie du scooter

Pendant une longue période d’inactivité, il est fortement recommandé de préserver la batterie du deux-roues. Car si la batterie de votre scooter tombe en panne, il sera impossible de démarrer votre véhicule, à moins de disposer d’un kick de secours.

Débrancher la batterie de votre scooter peut alors permettre de la conserver plus longuement, sans qu’elle ne perde trop de charge. Mais attention : le délai de charge d’une batterie peut atteindre entre 6 et 12 heures, même si une charge rapide n’est pas forcément la bonne solution afin de garder un bon niveau d’efficacité.

Epargner le niveau d’essence du scooter

Au fil du temps, l’essence se détériore et peut créer un dépôt et donc, occasionner des problèmes de carburation ou d’injection (le moteur tousse, hoquet, difficultés de démarrage, etc.) Si vous laissez votre scooter longtemps remisé, il faut penser à remplir le réservoir d’essence pour éviter la condensation à l’intérieur du réservoir.

Il est aussi possible d’ajouter un additif qui empêche l’essence de se dégrader au fil du temps. Certains professionnels peuvent aussi vous recommander de purger le réservoir d’essence et la cuve du carburateur. Le meilleur moyen est de provoquer la panne sèche. Sinon, on peut pomper le réservoir et vidanger le carburateur grâce à une poire qui permet de siphonner le réservoir.

Les pneus du scooter pendant son entreposage

Il est recommandé de surgonfler les pneus de son scooter avant de le ranger au garage pendant les mois d’hiver. Cela vous permettra de compenser son inactivité.

Faire tourner les roues de temps en temps est aussi conseillé pour éviter que le véhicule ne repose trop longtemps sur une seule et même partie des pneus et n’entraîne leur déformation. Des pneus sous-gonflés, rappelons-le, représentent un vrai danger pour votre sécurité en plus d’engendrer une surconsommation de carburant.

Une assurance à prix réduit pour votre scooter

Les risques d’accidents disparaissent lorsque votre véhicule est remisé. Votre assureur peut consentir une réduction du montant de votre contrat durant la période pendant laquelle vous n’utilisez plus votre deux-roues. N’hésitez donc pas à lui en faire la demande.

Après l’hivernage du deux-roues

Lorsque les beaux jours feront leur retour, pensez bien à recharger votre batterie, à contrôler la pression des pneus, le bon fonctionnement des freins et celui de l’accélérateur. Une révision de votre deux-roues chez un professionnel est vivement recommandée à la sortie de son hivernage.

Louer son scooter : pourquoi c’est une bonne idée ?

 03/11/2017

L’achat d’un scooter, même s’il est bien moins onéreux qu’une voiture, demeure un investissement important que tout le monde ne peut pas se permettre de réaliser en une seule fois. Il existe heureusement plusieurs possibilités pour s’offrir un nouveau scooter sans se fâcher avec son banquier. La location longue durée, avec ou sans option d’achat, en fait partie.

La LOA : louer son scooter en vue de l’acheter

Leasing pour les particuliers, cette solution vous permet de louer votre scooter pendant une durée déterminée, à l’issue de laquelle vous devenez propriétaire du véhicule. On parle de LOA (location longue durée avec option d’achat).

Cette possibilité est idéale car elle vous permet de profiter de votre véhicule avant même d’en être devenu le propriétaire. L’achat du véhicule n’est pas obligatoire. Il est en effet proposé en option. Il est donc aussi possible de choisir de rendre le scooter, et de récupérer son dépôt de garantie, à la condition que le véhicule soit rendu en bon état, tant en matière de mécanique que de carrosserie.

Le montant d’achat du scooter à l’issue d’une LOA doit être déterminé dès la signature du contrat de location. Il doit prendre en compte la dépréciation du prix du véhicule au fil des mois et des années. Les mensualités à verser dans le cadre d’une location longue durée, avec ou sans option d’achat, sont généralement moins élevées que celles d’un achat à crédit, autre possibilité de offerte par la grande majorité des concessionnaires deux-roues à Paris.

La LLD : une location sans option d’achat

La location longue durée, elle, permet de profiter d’un véhicule à moindre frais, mais vous ne devenez pas propriétaire du scooter à l’issue de ce contrat de location. Outre l’aspect financier, l’un des grands avantages de la location de scooter, avec option d’achat ou non, réside dans le fait que le concessionnaire prend en charge l’entretien et la réparation du scooter tout au long de la location. Il s’agit de frais en moins bien entendu, mais aussi d’une plus grande tranquillité d’esprit.

Louer son scooter, c’est aussi s’offrir la possibilité de changer de véhicule lorsque le contrat s’achève, de disposer d’un véhicule plus récent et de l’adapter à ses besoins si ceux-ci viennent à évoluer pour une raison ou pour une autre. La location de deux-roues est aussi une solution idéale pour les professionnels ayant besoin de renouveler régulièrement leur flotte de véhicules, dans le secteur de la livraison notamment. La location d’un scooter est engageante. Il n’est pas possible de résilier son contrat du jour au lendemain. Il s’agit certainement du seul inconvénient de ce type de solution.

Les avantages de la location longue durée d’un scooter

La location est une excellente solution lorsque les kilomètres parcourus sont relativement limités. Si vous prévoyez de rouler quotidiennement à bord de votre scooter, l’achat s’avère souvent une meilleure solution car la location est généralement soumise à une limite kilométrique. Mensualités fixes, élimination des frais imprévus, dépannage, assurance… les avantages de location de scooter longue durée sont nombreux, tant pour les particuliers que pour les professionnels.

L’Univers du 2 Roues, votre concessionnaire scooter à Paris, vous propose de nombreuses possibilités de financement pour l’achat de votre deux-roues. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos offres de location de scooter longue durée, avec ou sans option d’achat.

Pages   ...567891011
COMPILATION TEMPLATE : 16 ms
SYSTEM CALLS 16 ms
COMPILATION GLOBALE : 20 ms
SYSTEM CALLS 20 ms