La gamme PIAGGIO

La gamme VESPA

La gamme GILERA


BEVERLY 300 ABS-ASR
BEVERLY 300 ABS-ASR by Police
BEVERLY 300 S ABS-ASR
BEVERLY 350 ie ABS-ASR by Police
BEVERLY 350 Sport Touring ABS-ASR

LIBERTY 125 ABS Iget
LIBERTY 125 S iget ABS
Medley 125 Iget ABS
Medley 125 SE Iget ABS
Medley S 125 Iget ABS

LIBERTY 50 Iget (4T)
LIBERTY 50 S Iget (4T)
NRG (2T) Euro 4
Typhoon 50 Euro4
ZIP 50 4T Euro 4

MP3 300 ie Business ABS-ASR
MP3 300 ie Sport ABS-ASR
MP3 300 ie Yourban
MP3 300 LT Yourban Sport
MP3 300 Sport
MP3 350 ABS-ASR
MP3 500 HPE Business ABS-ASR
MP3 500 HPE Sport ABS-ASR
MP3 500 IE Business ABS-ASR
MP3 500 ie Sport ABS-ASR
MP3 500 ie Sport SE ABS-ASR
MP3 500 Sport

Vespa 946 RED

GTS RST Classic MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST Super MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST SuperSport MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST SuperTech MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST Touring MY19 125iget / 300 HPE

Primavera 125cc 50°Anniversaire i-Get 3V ABS MY18
Primavera 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera 125cc i-Get 3V TOURING ABS MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V TOURING MY18
Primavera 50cc 50°Anniversaire i-Get 3V MY18
Primavera S 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera S 50cc i-Get 3V MY18

Vespa Sei Giorni 300cc MY17/18

Sprint 50cc 4T i-Get 3V MY18
Sprint S 50cc 4T i-Get 3V MY18
Vespa Sprint 125cc i-Get 3V ABS MY18
Vespa Sprint S 125cc i-Get 3V ABS MY18

GTS Notte 125/300cc MY17/18
Sprint Notte 50/125cc

GTS Yacht Club 125/300cc MY 17/18
Primavera Yacht Club 50/125cc

Vespa Elettrica
Actualités

Vespa Yacht Club et Notte : les deux nouveaux modèles de Piaggio pour l’été 2018

 08/08/2018

Pour cet été 2018, Piaggio sort le grand jeu avec deux séries spéciales, Yacht Club et Notte, pour ses modèles Primavera, GTS Classic, Sprint et GTS Super. Des modèles profilés pour s’imaginer au bord de la mer ou pour filer dans la nuit !

L’esprit Yacht Club : un clin d’œil au monde de la croisière

La version Yacht Club est proposée pour les modèles Primavera en 50 cm3 et en 125 cm3 et GTS Classic en 125 cm3 et en 300 cm3.

Le scooter est joliment désigné, dans des tons rappelant la mer et la croisière. La robe blanche de la carrosserie s’harmonise avec des détails bleu mat au niveau des jantes et de la cravate du tablier. La selle est joliment colorée dans les mêmes tons de blanc et de bleu. 

Les modèles Primavera Yacht Club se distinguent par une faible consommation de carburant et de faibles émissions de CO2. Stylés et désignés, ces modèles n’en oublient pas pour autant d’allier qualité et fiabilité.

Quant aux modèles GTS Classic Yacht Club, ils sont équipés d’un grand compartiment dans lequel on peut ranger deux casques, et d’un port USB. Dotés d’une puissance plus importante que les modèles Primavera, ils sont un allié parfait pour les ballades et le tourisme.

Avec ce design et ce look résolument croisière, les modèles Yacht Club vous dépaysent quel que soit l’endroit où vous vous trouvez ! 

Notte, l’élégance du noir qui vous fait voir la vie en rose 

La série spéciale Notte est disponible pour le modèle Sprint en deux motorisations (50 cm3 et 125 cm3). Elle est également proposée pour le modèle GTS Super en 125 cm3 et en 300 cm3.

Offrant un look résolument noir, la carrosserie d’un noir mat est rehaussée par des touches de noir brillant. Les scooters Notte sont un parfait mélange d’élégance et de sobriété, avec un petit côté intemporel et moderne.

Le scooter Sprint Notte offre un grand confort de conduite : souplesse et maniabilité sont mis à l’honneur. Alliant sportivité et élégance, ce scooter est parfaitement adapté à la circulation urbaine.

Les modèles GTS Super Notte sont, quant à eux, dotés d’une meilleure capacité d’accélération. Adaptés à la conduite en zone urbaine, ces modèles sont également très performants pour faire des trajets plus longs. 

Adaptée aux business man pour leurs trajets urbains quotidiens comme pour leurs escapades de fin de semaine, la série spéciale Notte va vous faire aimer la vie en noir.


N’hésitez pas à demander conseil à votre concessionnaire pour trouver le modèle de scooter le plus adapté à vos besoins ! 


Les erreurs à éviter à scooter lorsqu'on débute

 08/08/2018

Vous venez d’acheter votre scooter, ou vous l’avez loué pour les vacances, et vous êtes impatient de prendre la route ? Pour vous permettre de rouler en toute sécurité, voici un petit rappel sur les erreurs à éviter lorsqu’on débute à scooter.


Ça y est, vous voilà enfin au volant de votre premier scooter ! Vous venez de l’acheter, ou vous l’avez loué pour les vacances, et vous êtes impatient de prendre la route ? Pour vous permettre de rouler en toute sécurité, voici un petit rappel sur les erreurs que font trop souvent les débutants comme vous. 

Un scooter n’est pas un vélo !

Léger, maniable, rapide (mais pas trop), capable de se faufiler partout, votre scooter vous apporte un sentiment de liberté et vous vous sentez pousser des ailes ! Pourtant, vous devez garder à l’esprit que vous êtes au guidon d’un véhicule motorisé. Exit donc les mauvaises habitudes des cyclistes (brûler les feux rouges, rouler sur les trottoirs ou en sens interdit, etc.) : vous êtes tenu de respecter le code de la route et les autres usagers.

Se faufiler entre les files de voiture à l’arrêt : oui, mais…

Vous avez acheté votre scooter pour éviter de vous retrouver bloqué dans d’interminables bouchons ? Très bonne idée ! Mais avant de vous lancer sur les traces de conducteurs expérimentés qui slaloment entre les voitures, assurez-vous d’avoir la maîtrise totale de votre véhicule. Rouler entre les files peut présenter des dangers auxquels vous n’êtes pas habitué : une zone de circulation étroite qui nécessite une bonne maîtrise de votre trajectoire, une voiture qui déboîte sans vous avoir vu et que vous devez éviter au dernier moment, etc.


Pour circuler entre les files en toute sécurité, assurez-vous de bien maîtriser votre scooter : distance de freinage, accélération, maniabilité, etc. Vous serez alors capable de garder le contrôle de votre deux-roues en toute circonstance


N’oubliez pas non plus de rester vigilant à tout moment et assurez-vous d’être vu par les autres usagers de la route avant d’entamer toute manœuvre qui pourrait les surprendre.

Ne négligez pas votre équipement : il vous protège !

C’est l’été, il fait beau et chaud, et vous êtes tenté de rouler en t-shirt et cheveux au vent… Surtout pas ! Au volant d’un scooter, vous êtes beaucoup plus exposé en cas de chute que dans une voiture. Le casque et les gants sont d’ailleurs obligatoires et vous vous exposez à une amende si vous ne les portez pas.


Pour éviter les dommages corporels, privilégiez également des vêtements couvrants et résistants (blouson en cuir, pantalon épais) et des chaussures fermées.

Attendez un peu avant de prendre un passager

Si vous prenez un passager avec vous, vous êtes responsable de sa sécurité. Avant de partir à l’aventure avec vos amis, assurez-vous de bien maîtriser la conduite de votre deux-roues. N’oubliez pas qu’avec un passager, la charge de votre scooter et la répartition du poids ne sont pas celles auxquelles vous êtes habitué. Vous devrez donc adapter votre conduite en conséquence. De plus, comme pour vous, votre passager devra porter un équipement adéquat.


N’hésitez pas à demander des conseils à votre concessionnaire pour une conduite en toute sécurité !


Le scooter du futur : électrique, connecté et pliable (UJET)

 08/08/2018

Laissez- vous surprendre par le scooter UJET, un des petits derniers arrivés sur le marché du deux-roues électrique : un petit bijou technologique luxembourgeois au design innovant. 

Un scooter électrique très autonome et facile à recharger

Le scooter UJET bénéficie des meilleures innovations technologiques. Sa batterie lui confère une autonomie minimale de 70 km et pouvant aller jusqu’à 150 km pour le grand modèle de batterie.

Son temps de charge est de seulement 2 heures et, grand avantage, vous pouvez le charger sur une prise électrique standard n’importe où ! Pas besoin de chercher une borne de charge publique, ou de vous déplacer chez un concessionnaire équipé. Sa batterie amovible et sur roulettes vous permet, en outre, de charger vos différents appareils (smartphones, enceintes, etc.). 

Un scooter connecté et personnalisable 

UJET est équipé d’un ordinateur de bord connecté à votre smartphone et au Cloud. Equipé d’un GPS, de la 3G, du Wi-Fi, du Bluetooth, d’un lecteur de musique et d’une caméra HD, cet ordinateur de bord se contrôle vocalement via votre smartphone IOS ou Androïd. Une application sur votre smartphone vous permet également de déverrouiller votre scooter à distance, de contrôler le niveau de la batterie, la consommation électrique et l’autonomie.

Sur le site du distributeur, il est possible de personnaliser votre scooter UJET. Vous n’aurez que l’embarras du choix entre 5 coloris (Concorde White, Barbican Taupe, Soho Grey, Piccadilly Blue et Uptown Black), deux hauteurs d’assise et deux formes d’assise. Cela fait de chaque scooter UJET un modèle unique pour un conducteur unique ! 

Un scooter léger et maniable, tout en étant performant 

Le scooter UJET pèse seulement 43 kilos, ce qui ne l’empêche pas d’afficher une puissance de 4 kW (environ 5.4 CV) et un couple de 90 Nm. Il offre notamment de bonnes performances à l’accélération.

Un de ses grands avantages réside dans le fait qu’il est facilement pliable. Finis l’obligation de chercher un emplacement sûr et sécurisé pour garer votre scooter, la corvée des antivols à installer et à enlever à chaque utilisation. Dès que vous arrivez à destination, vous pliez tout simplement votre scooter et vous pouvez le mettre dans votre appartement, dans le coffre d’une voiture, dans votre bureau. Cela est également très pratique pour emmener votre scooter sur votre lieu de vacances. 

Une technologie aux nombreux avantages mais qui a un prix 

S’offrir ou offrir UJET est un investissement. Le prix d’entrée de gamme (autonomie de la batterie de 70 km) est de 8690€. Si vous optez pour la batterie de gamme supérieure qui dispose d’une autonomie de 150 km, il faudra alors compter 9890€. L’investissement est assez conséquent, il faut bien le reconnaître.

Pour autant, le choix de l’électrique offre de nombreux avantages. En moyenne, un trajet de 100 km coûte environ 35 centimes, selon les tarifs pratiqués par votre fournisseur d’électricité. Si l’on tient compte de l’augmentation croissante du prix du carburant, cela offre un bel avantage. De plus, il n’est pas nécessaire de faire la vidange, ce qui permet également de réaliser des économies en matière d’entretien.

Par ailleurs, pour l’achat d’un scooter électrique, vous pouvez bénéficier du bonus écologique mis en place par le gouvernement. Moyennant quelques conditions à respecter (le scooter doit être neuf ou n’avoir été immatriculé que comme scooter de démonstration, il ne doit pas être revendu la première année suivant l’achat ou avant d’avoir 2000 km au compteur), vous pouvez bénéficier d’un bonus écologique limité à 27 % du prix de vente ou plafonné à 900€ (pour les deux-roues d'une puissance supérieure à 3 kilowatt). Pour en bénéficier, rien de plus simple : vous pouvez passer par l’intermédiaire de votre concessionnaire qui se chargera des formalités lors de l’achat, ou remplir une demande de Bonus écologique et prime à la conversion des véhicules 2018.

De plus, certaines villes proposent également des subventions pour l’achat d’un scooter électrique. Renseignez-vous auprès de votre mairie et n’hésitez pas à contacter votre concessionnaire qui saura vous conseiller au mieux ! 


Le salon de l’automobile et du deux-roues : retour sur 120 d’histoire

 08/08/2018

Le Mondial Paris Motor Show se déroulera Porte de Versailles à Paris du 4 au 14 octobre 2018. Après une longue période de séparation, c’est l’occasion de réunir automobiles et deux-roues au même endroit. 

Retour sur une histoire compliquée

En 1898, le premier salon dédié à l’automobile se déroule au jardin des Tuileries. En 1901, lors du déménagement du salon au Grand Palais, les deux-roues sont exposés aux côtés des voitures. Cependant, par manque de place, les deux-roues sont présentés Porte de Versailles tandis que les voitures restent au Grand Palais à partir des années 1950, et ce jusqu’en 1962.

Après plusieurs années durant lesquelles les deux-roues sont exposés seulement les années impaires, les deux salons se séparent finalement complètement : salon de l’auto d’un côté, salon de la moto de l’autre.

2018 est donc l’occasion de renouer avec l’histoire : le retour d’un salon commun présentant à la fois des automobiles et des deux-roues. Après l’annulation du salon de 2009, les motos et scooters vont enfin pouvoir bénéficier de l’attractivité des voitures. C’est également l’occasion d’essayer de concurrencer le salon Intermot de Cologne qui se déroulera du 3 au 7 octobre 2018, et le salon EICMA de Milan qui aura lieu en novembre 2018.

Des expositions exceptionnelles et des animations variées au programme 

Dans le pavillon 3, intégralement dédié à l’univers du deux-roues, une exposition sur les roadsters accueillera tous les passionnés.

Une rétrospective de l’œuvre de Dingo, le célèbre et atypique photographe qui a mis à l’honneur les deux-roues sous tous les angles, sera visible dans le pavillon 4 : un bel hommage rendu à cet artiste reconnu à l’occasion de ses 40 ans de carrière.

L’exposition Routes Mythiques, organisée autour de dix thèmes (les routes de l’aventure, les routes du sport, etc.), aura lieu dans le pavillon 5 et mettra en scène une cinquantaine de voitures et une vingtaine de motos mythiques. C’est l’occasion de se replonger dans l’histoire, et découvrir ou de redécouvrir des modèles d’exception tels que la Brough Superior SS 100 GS 1926 « Lawrence d’Arabie », l’Indian Chief 1946 « Route 66 » …

À l’extérieur, différentes animations seront proposées : initiation à la conduite en deux-roues, courses de mini GP électriques, essais de motos et de scooters, piste d’Education Routière d’Attitude Prévention CRS, etc.

Quelques conseils pratiques 

Afin de préparer au mieux votre visite, n’hésitez pas à consulter dès à présent le site internet du Mondial Paris Motor Show. Vous y trouverez toutes les informations pratiques (horaires, accès, plan du salon…). La billetterie permet dès à présent d’acheter votre billet en prévente. Un billet unique permet d’accéder à tous les halls d’exposition (voitures et deux-roues).

Bon à savoir : environ 400 places seront réservées aux conducteurs de deux-roues au sein du parc de stationnement de la Porte de Versailles. Et n’oubliez pas que le pavillon 3 sera entièrement dédié à l’univers du deux-roues !

Bonne visite et bon salon !


Conseils pour louer un scooter sur son lieu de vacances en toute sécurité

 08/08/2018

Il n’est pas toujours possible de se rendre sur son lieu de vacances avec son propre véhicule. Pour découvrir la région de vos vacances, et éviter de vous retrouver bloqué sur les routes encombrées du littoral, la solution idéale est de louer un scooter ! Grâce à votre deux-roues, vous pourrez profiter pleinement de vos vacances en toute liberté ! Voici quelques conseils pour louer votre scooter en toute sécurité.

Les conditions à remplir pour louer un scooter en France


• Pour louer un scooter de 50cc vous devez être âgé au minimum de 18 ans et avoir au moins le Brevet de Sécurité Routière (BSR) ;
• Pour louer un scooter de plus de 50cc, vous devez avoir au moins 20 ans et être détenteur d’un permis valide.

Avant de partir en vacances, pensez donc à mettre dans vos valises les pièces justificatives à fournir pour louer un scooter :

  • Une pièce d’identité valide ; 
  • Votre permis ou votre BSR le cas échéant ; 
  • Un justificatif de domicile.

N’oubliez pas qu’il vous sera demandé de verser un dépôt de garantie, à la réservation du véhicule, ou lorsque vous en prenez possession. Le montant varie selon le type de scooter loué.

Pour plus de sécurité, adressez-vous à un professionnel


En vous rendant chez un concessionnaire proposant des scooters à la location, vous aurez la certitude d’avoir un véhicule en parfait état de marche, révisé et entretenu régulièrement. Votre concessionnaire saura également vous proposer le véhicule le plus adapté à vos besoins et à votre profil (débutant, expérimenté…).

Vérifiez le contenu de votre contrat de location


N’hésitez pas à vérifier avec votre interlocuteur les détails du contrat de location qu’il vous propose. Celui-ci comprend généralement l’assurance, mais les formules peuvent variées : assurance conducteur seul, conducteur et passager, contre le vol, etc. Renseignez-vous bien sur ce point et adaptez la formule selon vos besoins.

Les équipements obligatoires (casques, gants, etc.) sont la plupart du temps fournis avec le scooter. Selon le contrat proposé par le loueur, vous devrez peut-être prévoir l’équipement de votre passager en plus.

Contrôlez l’état général du scooter avant de prendre la route


Avant de vous lancer sur les routes, faites le tour de votre scooter avec le concessionnaire : n’hésitez pas à noter toute éraflure ou dommage que vous remarquez. De cette façon, vous ne pourrez pas être tenu responsable pour une rayure qui n’est pas de votre fait lors de la restitution du scooter.
Assurez-vous également que toutes les informations nécessaires concernant le véhicule soient notées par le concessionnaire :

• La marque, le modèle et le numéro d’immatriculation du deux-roues ;
• La date et l’heure du début de location ;
• La date et l’heure de fin de location et le lieu de restitution du scooter ;
• Le kilométrage au compteur au début de la location.

Le contrat doit également indiquer le montant du dépôt de garantie que vous avez versé, ainsi que le montant des sommes versées d’avance le cas échéant.

Une fois en selle, n’hésitez pas à demander à votre concessionnaire des conseils de conduite si vous débutez, et profitez de sa connaissance de la région pour vous renseigner sur les plus belles ballades à faire à scooter !

Aprilia, la dernière acquisition de Piaggio : une marque mythique

 08/08/2018

Aprilia, la marque star des GP motos, propose également des scooters au look résolument sportif inspirés du monde de la course.

Un constructeur de vélos devenu une légende des grands prix motos

La firme Aprilia a été fondée à Noale, près de Venise, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale par Alberto Beggio. Son activité est alors de fabriquer des vélos. C’est en 1968, à l’initiative du fils d’Alberto Beggio, que l’entreprise se lance dans la construction de motos. Le mythique Scarabéo, dont le succès durera une dizaine d’années, est d’ailleurs conçu en 1970.  


Continuant à diversifier sa production, Aprilia développe aussi bien des motos loisirs pour le cross et l’enduro, que des motos de route de très grosses cylindrées. La marque commence également à produire des scooters dans les années 1990.

Avec ses 294 victoires en MotoGP, Aprilia est le premier constructeur européen de cette catégorie, sans oublier les nombreux titres mondiaux en Championnat du Monde sur piste, en Superbike et en Off-Road.

Les années 1990 marquent le début de la domination d’Aprilia dans le monde de la compétition. Les noms de Valentino Rossi et de Max Biaggi sont désormais indissociables de cette suprématie.
Propriétaire des groupes Moto Guzzi et Laverda, Aprilia est racheté par Piaggio en 2005. Cette acquisition permet à Piaggio, déjà propriétaire de Gilera, autre marque sportive mondialement connue, de devenir le groupe européen de motos et scooters le plus médaillé.

Des modèles de scooters emblématiques


Si Aprilia est surtout connue pour ses motos et pour ses victoires dans le monde de la course, les scooters sont également mis à l’honneur par la marque. Tous affichent des performances sportives rappelant les motos de grosses cylindrées et offrent un plaisir de conduite inégalée. 

Le scooter Scarabéo, qui n’est malheureusement plus commercialisé, reste un des modèles mythiques de la marque. Portant le nom de la célèbre moto des années 1970, ce scooter affiche un look rétro et offre un grand confort de conduite et une grande stabilité.

L’ancien GP800 de Gilera, devenu le SRV850 chez Aprilia, est le plus puissant des maxi scooters. Son design reprend les canons sportifs des motos de la marque et il dispose d’une importante capacité d’accélération.

Le SR50R se présente comme un vrai scooter sportif. Bénéficiant de la technologie des motos de grosses cylindrées de la marque, il offre un design unique et de bonnes performances. Ce deux-roues offre à son conducteur l’impression de conduire une moto tout en étant en scooter.
N’hésitez pas à contacter votre concessionnaire pour trouver le scooter le plus adapté à vos besoins !

Transporter son scooter sur son lieu de vacances

 03/07/2018

S’il est pratique d’avoir son scooter à disposition sur son lieu de vacances, il n’est pas toujours évident de le transporter à destination. Voici quelques méthodes efficaces pour vous permettre de profiter de votre scooter pendant vos vacances en toute tranquillité.

Vous attendez vos vacances avec impatience : une location à l’autre bout de la France, au soleil et au bord de la mer… Pour des vacances parfaites, vous souhaiteriez pouvoir utiliser votre scooter sur place mais vous ne savez pas encore comment le transporter jusqu’à destination ? Inutile naturellement d’envisager de faire le trajet au volant de votre deux-roues ! Voici plusieurs solutions qui peuvent vous aider. 

En voiture : remorque ou porte charge ?

Vous prévoyez de faire la route jusqu’à votre lieu de vacances en voiture ? En vous équipant correctement, vous pouvez tout à fait transporter votre scooter avec vous. Cette solution a le gros avantage de vous éviter de passer par un tiers.

La remorque

Pour tracter une remorque, votre voiture doit être équipée d’un attelage sur lequel vous accrocherez la remorque. Une fois le scooter bien sanglé, vous pouvez prendre la route en gardant toutefois à l’esprit que la longueur de votre véhicule n’est pas celle à laquelle vous êtes habitué. Pensez donc à adapter votre conduite en conséquence. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour poser votre attelage et sangler votre scooter !

Le porte charge (ou porte bagage) 

Il est courant de voir des vélos accrochés à l’arrière des voitures sur la route des vacances. Si votre scooter est léger, vous pouvez très bien utiliser ce mode de transport. Assurez-vous toutefois que le poids de votre deux-roues ne dépasse pas la charge maximale conseillée pour ce type d’équipement.

Le train

Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de tracter votre scooter derrière votre voiture lors des grands chassés croisés de l’été, ou si vous avez prévu un autre moyen de transport, sachez que la Sncf propose un service aux particuliers pour l’acheminement de leur véhicule. Vous déposez votre scooter à la gare la plus proche de chez vous, et le récupérez à la gare de destination. Dans le cadre de ce service Auto/Train, la Sncf propose de nombreuses destinations, vous n’avez plus qu’à trouver la vôtre ! 

Le transport par camion

Vous pouvez également faire appel à un transporteur qui vous proposera une prestation à la carte, avec un lieu de départ et un lieu d’arrivée choisis selon vos besoins (idéalement porte à porte !). Le tarif dépendra de la distance parcourue par le transporteur.

Astuce plus économique : la bourse de fret.
Pour bénéficiez de ce service plus avantageux financièrement, vous pouvez passer par des plateformes de mise en relation en ligne et ainsi entrer en contact avec un transporteur ayant de la place dans son camion et se rendant, ou passant à proximité de votre lieu de vacances.  

Scooter à deux roues ou scooter à trois roues, lequel choisir ?

 03/07/2018

Scooter à deux roues ou scooter à trois roues, vous ne savez pas quel modèle choisir ? Voici quelques éléments de réponse qui pourront vous aider à acheter le scooter qui vous correspond le mieux.

Vous avez décidé d’acheter un scooter, mais face aux nombreux modèles disponibles sur le marché, vous ne parvenez pas à faire votre choix. Entre un scooter classique à deux roues et un modèle à trois roues, lequel vous conviendrait le mieux ? Voici quelques éléments de réponse qui pourront vous aider à faire votre choix selon vos besoins.

Le scooter trois roues : la carte de la sécurité et de la stabilité de conduite

Grâce à ses trois roues et sa taille plus imposante, un scooter à trois roues rassure immédiatement le futur conducteur. En effet, les deux roues avant et le poids important du scooteur à trois roues apporte une plus grande adhérence à la route, y compris sur chaussée accidentée ou mouillée. Autre avantage, la distance de freinage d’un trois roues est plus courte de 20% par rapport à celle d’un scooter classique. Cependant, à cause de sa taille et de son poids, un scooteur à trois roues est moins maniable et ne permet pas toujours de passer entre les files de voitures.  

Le scooter deux roues : maniabilité et réactivité

Le scooter classique possède quant à lui de nombreux avantages. Plus fin et plus léger qu’un trois roues, il se manœuvre facilement, et permet de se faufiler sans difficulté entre les véhicules. Selon la puissance de son moteur, il est également plus réactif au démarrage, ou en cas de manœuvres d’urgence. Le scooter à deux roues reste le plus adéquat si vous souhaitez éviter les embouteillages sur vos trajets quotidiens.

Quel scooter pour quel budget ?

Le scooter à trois roues est le modèle le plus vendu en France, mais son prix peut paraitre dissuasif pour certains budgets. Comptez en moyenne 8000€ pour l’acquisition d’un modèle à trois roues neuf. Il est également plus cher en assurance, en carburant et en entretien qu’un scooter classique.
Sachez cependant que les modèles trois roues peuvent se conduire avec un simple permis B (jusqu’à 400 cm3 pour certain Piaggio MP3 par exemple). Vous n’aurez donc pas à investir de temps et d’argent pour passer votre permis moto : une simple formation de 7h effectuée auprès d’un centre agréé vous aidera à prendre en main votre nouveau véhicule en toute sécurité.
Pour un scooter deux-roues, comptez un budget d’environ 4000€ pour un modèle neuf.

N’hésitez pas à contacter votre concessionnaire pour qu’il vous aide à choisir le modèle de scooter qui vous correspond le mieux !

Les scooters Gilera : le deux-roues des sportifs

 03/07/2018

Gilera, une marque de Piaggio, fait partie des constructeurs de scooter les plus connus au monde. Ses modèles au design sportif et agressif, et aux performances inégalées, séduisent toujours autant.

Une marque de légende, championne de sa catégorie

Fondée au début du XXe siècle par Giuseppe Gilera, la marque Gilera se spécialise rapidement dans les motos sportives, en misant sur les nouvelles technologies et les innovations en matière de motorisation.

Tout au long du XXe siècle, la marque impose sa touche unique en remportant de nombreuses compétitions et en établissant de plusieurs records.  Gilera remporte ainsi 5 fois le championnat du monde de vitesse à moto : 4 fois dans la catégorie des 500 cm3 et 1 fois dans la catégorie des 350 cm3, devenant ainsi une icône parmi les plus grands constructeurs de motos. 

En 1969, Piaggio rachète la marque, et opère un tournant stratégique en privilégiant les petites et moyennes cylindrées, au détriment des motos de course. Afin de diversifier sa gamme, Piaggio utilise l’image sportive de Gilera pour développer de nouveaux modèles de scooter, au design plus sportif et agressif que la traditionnelle Vespa. Les tout-terrain Gilera séduisent rapidement une clientèle jeune et sportive, recherchant à la fois la performance et l’élégance.

En 1993, Piaggio renonce définitivement à la production de grosses cylindrées, encore assurée par les usines de Gilera, préférant miser sur les scooters sportifs et hautement performants, tels que le Runner, le RCR ou encore le SMT.

En 2006, Gilera surprend à nouveau le monde du scooter en présentant son nouveau modèle, le GP 800 qui est alors le scooter le plus puissant de sa catégorie.

Des modèles emblématiques qui se démarquent des autres

Le Runner est incontestablement l’emblème des scooters sportifs. Grace à son design sportif et agressif, sa tenue de route parfaite, quel que soit le terrain et les conditions, le Runner allie les avantages d’un scooter aux sensations de conduite d’une moto. C’est d’ailleurs le seul modèle de scooter qui se chevauche et se conduit comme une moto.

Avec le scooter Fuoco, Gilera propose son propre modèle de scooter 3 roues, sportif et sécuritaire. Doté de technologies innovantes, ce scooter vous garantit de nouvelles sensations de conduite.
Le Stalker de Gilera est un modèle de scooter plus classique, mais arborant fièrement les lignes sportives et épurées qui font la renommée de la marque.

Les 50 à boite, à savoir des deux roues de 50 cm3 équipés d’une boite de vitesse manuelle comme le RCR ou le SMT, sont les descendants directs de l’esprit de compétition de Gilera. Tout-terrain, sportifs et performants, ces deux roues perpétuent la tradition de la marque.

Découvrez les scooter Gilera chez votre concessionnaire !

Bien choisir son antivol pour son scooter

 03/07/2018

Le vol de scooter est malheureusement toujours répandu, principalement dans les centres urbains. Voici quelques conseils pour bien choisir votre antivol et dissuader les éventuels voleurs.


Vous n’avez pas toujours la possibilité de stationner votre scooter dans un box fermé ou un parking sécurisé. Pour vous protéger contre le vol de votre précieux deux-roues, il existe différents systèmes d’antivol mécaniques homologués SRA et FFMC. Posséder un antivol homologué peut d’ailleurs être exigé par votre assurance.

Les différents systèmes d’antivol

Le U 

Cet antivol est très efficace et dissuasif, car le voleur sera ralenti dans son larcin. Placé sur la roue arrière, il la bloque complètement, empêchant ainsi le voleur de pousser votre scooter dans sa camionnette. Cependant, selon la taille de l’antivol, il n’est pas toujours possible de l’accrocher à un poteau par exemple, ce qui est portant fortement recommandé.  

Le bloque-disque

Les bloques-disques ont peut-être l’air imposants, mais ne sont pas toujours très pratiques à utiliser. De nouveaux modèles équipés d’une alarme qui se déclenche lorsque votre scooter est déplacé font toutefois leur apparition sur le marché depuis quelques années et se révèlent très dissuasif.

La chaine

La chaine reste l’antivol le plus classique et permet d’attacher votre scooter un à élément du mobilier urbain, empêchant ainsi le voleur de le déplacer. S’il souhaite vraiment s’emparer de votre scooter, il devra d’abord se débarrasser de la chaine, ce qui peut être long, et attirer l’attention…

Les bons réflexes à adopter

Il n’existe malheureusement pas d’antivol efficace à 100%. Pour vous protéger contre le vol, il convient donc d’adopter de bons réflexes, l’idée étant de gêner le plus possible les éventuels voleurs. S’ils mettent trop de temps à libérer votre scooter des entraves que vous avez pris soin de poser, ils se tourneront vers une cible plus accessible.

• N’hésitez pas à utiliser plusieurs systèmes d’antivol combinés : un U pour bloquer la roue arrière, et une chaine pour attacher votre scooter à un poteau. Il existe d’ailleurs des modèles combinés ;
• Privilégiez un stationnement où il vous sera possible d’accrocher votre scooter. Il existe des emplacements dédiés au stationnement des deux-roues, mais ils sont bien souvent pris d’assaut dans les centres-villes. N’hésitez pas à rouler quelques mètres de plus pour trouver un emplacement le plus adapté possible ;
• Pensez à utiliser un système de géolocalisation sur votre scooter. Si, malgré toutes les précautions que vous avez prises, votre scooter a été volé, vous pourrez plus facilement le retrouver.

N’hésitez pas à nous demander conseils pour choisir votre antivol.

Pages   ...3456789...
COMPILATION TEMPLATE : 8 ms
SYSTEM CALLS 16 ms
COMPILATION GLOBALE : 16 ms
SYSTEM CALLS 16 ms