La gamme PIAGGIO

La gamme VESPA

La gamme GILERA


BEVERLY 300 ABS-ASR
BEVERLY 300 ABS-ASR by Police
BEVERLY 300 S ABS-ASR
BEVERLY 350 Sport Touring ABS-ASR

LIBERTY 125 S iget ABS
Medley 125 Iget ABS
Medley S 125 Iget ABS

LIBERTY 50 Iget (4T)
LIBERTY 50 S Iget (4T)
NRG (2T) Euro 4
Typhoon 50 Euro4

MP3 300 ie Business ABS-ASR
MP3 300 ie Sport ABS-ASR
MP3 300 ie Yourban
MP3 300 LT Yourban Sport
MP3 350 ABS-ASR
MP3 500 HPE Business ABS-ASR
MP3 500 HPE Sport ABS-ASR
MP3 500 IE Business ABS-ASR
MP3 500 ie Sport ABS-ASR

GTS Classic 125cc iget 4V ABS stop&start
GTS Classic 300cc 4V ABS ASR
GTS Super 125cc 4V Start&Stop
GTS Super 300cc 4V ABS ASR
GTS SUPER SPORT 125cc
GTS SUPER SPORT 300cc
GTS Touring 125cc iget 4V ABS Stop&Start
GTS Touring 300cc 4V ABS ASR

Primavera 125cc i-Get 3V ABS MY17
Primavera 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera 125cc i-Get 3V TOURING ABS MY17
Primavera 125cc i-Get 3V TOURING ABS MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V TOURING ABS MY17
Primavera 50cc 4T i-Get 3V TOURING MY18
Primavera 50cc 4T i-Get MY17
Primavera S 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera S 50cc i-Get 3V MY18

Sprint 50cc 4T i-Get 3V MY17
Sprint 50cc 4T i-Get 3V MY18
Sprint S 125cc 4T i-Get 3V ABS MY17
Sprint S 50cc 4T i-Get 3V MY17
Sprint S 50cc 4T i-Get 3V MY18
Vespa Sprint 125cc i-Get 3V ABS MY17
Vespa Sprint 125cc i-Get 3V ABS MY18
Vespa Sprint S 125cc i-Get 3V ABS MY18

GTS Notte 125/300cc
Sprint Notte 50/125cc

Primavera 125cc 50°Anniversaire i-Get 3V ABS
Primavera 50cc 50°Anniversaire i-Get

GTS Yacht Club 125/300cc
Primavera Yacht Club 50/125cc

FUOCO 500 ie LT
Actualités

Les scooters Gilera : le deux-roues des sportifs

 03/07/2018

Gilera, une marque de Piaggio, fait partie des constructeurs de scooter les plus connus au monde. Ses modèles au design sportif et agressif, et aux performances inégalées, séduisent toujours autant.

Une marque de légende, championne de sa catégorie

Fondée au début du XXe siècle par Giuseppe Gilera, la marque Gilera se spécialise rapidement dans les motos sportives, en misant sur les nouvelles technologies et les innovations en matière de motorisation.

Tout au long du XXe siècle, la marque impose sa touche unique en remportant de nombreuses compétitions et en établissant de plusieurs records.  Gilera remporte ainsi 5 fois le championnat du monde de vitesse à moto : 4 fois dans la catégorie des 500 cm3 et 1 fois dans la catégorie des 350 cm3, devenant ainsi une icône parmi les plus grands constructeurs de motos. 

En 1969, Piaggio rachète la marque, et opère un tournant stratégique en privilégiant les petites et moyennes cylindrées, au détriment des motos de course. Afin de diversifier sa gamme, Piaggio utilise l’image sportive de Gilera pour développer de nouveaux modèles de scooter, au design plus sportif et agressif que la traditionnelle Vespa. Les tout-terrain Gilera séduisent rapidement une clientèle jeune et sportive, recherchant à la fois la performance et l’élégance.

En 1993, Piaggio renonce définitivement à la production de grosses cylindrées, encore assurée par les usines de Gilera, préférant miser sur les scooters sportifs et hautement performants, tels que le Runner, le RCR ou encore le SMT.

En 2006, Gilera surprend à nouveau le monde du scooter en présentant son nouveau modèle, le GP 800 qui est alors le scooter le plus puissant de sa catégorie.

Des modèles emblématiques qui se démarquent des autres

Le Runner est incontestablement l’emblème des scooters sportifs. Grace à son design sportif et agressif, sa tenue de route parfaite, quel que soit le terrain et les conditions, le Runner allie les avantages d’un scooter aux sensations de conduite d’une moto. C’est d’ailleurs le seul modèle de scooter qui se chevauche et se conduit comme une moto.

Avec le scooter Fuoco, Gilera propose son propre modèle de scooter 3 roues, sportif et sécuritaire. Doté de technologies innovantes, ce scooter vous garantit de nouvelles sensations de conduite.
Le Stalker de Gilera est un modèle de scooter plus classique, mais arborant fièrement les lignes sportives et épurées qui font la renommée de la marque.

Les 50 à boite, à savoir des deux roues de 50 cm3 équipés d’une boite de vitesse manuelle comme le RCR ou le SMT, sont les descendants directs de l’esprit de compétition de Gilera. Tout-terrain, sportifs et performants, ces deux roues perpétuent la tradition de la marque.

Découvrez les scooter Gilera chez votre concessionnaire !

Bien choisir son antivol pour son scooter

 03/07/2018

Le vol de scooter est malheureusement toujours répandu, principalement dans les centres urbains. Voici quelques conseils pour bien choisir votre antivol et dissuader les éventuels voleurs.


Vous n’avez pas toujours la possibilité de stationner votre scooter dans un box fermé ou un parking sécurisé. Pour vous protéger contre le vol de votre précieux deux-roues, il existe différents systèmes d’antivol mécaniques homologués SRA et FFMC. Posséder un antivol homologué peut d’ailleurs être exigé par votre assurance.

Les différents systèmes d’antivol

Le U 

Cet antivol est très efficace et dissuasif, car le voleur sera ralenti dans son larcin. Placé sur la roue arrière, il la bloque complètement, empêchant ainsi le voleur de pousser votre scooter dans sa camionnette. Cependant, selon la taille de l’antivol, il n’est pas toujours possible de l’accrocher à un poteau par exemple, ce qui est portant fortement recommandé.  

Le bloque-disque

Les bloques-disques ont peut-être l’air imposants, mais ne sont pas toujours très pratiques à utiliser. De nouveaux modèles équipés d’une alarme qui se déclenche lorsque votre scooter est déplacé font toutefois leur apparition sur le marché depuis quelques années et se révèlent très dissuasif.

La chaine

La chaine reste l’antivol le plus classique et permet d’attacher votre scooter un à élément du mobilier urbain, empêchant ainsi le voleur de le déplacer. S’il souhaite vraiment s’emparer de votre scooter, il devra d’abord se débarrasser de la chaine, ce qui peut être long, et attirer l’attention…

Les bons réflexes à adopter

Il n’existe malheureusement pas d’antivol efficace à 100%. Pour vous protéger contre le vol, il convient donc d’adopter de bons réflexes, l’idée étant de gêner le plus possible les éventuels voleurs. S’ils mettent trop de temps à libérer votre scooter des entraves que vous avez pris soin de poser, ils se tourneront vers une cible plus accessible.

• N’hésitez pas à utiliser plusieurs systèmes d’antivol combinés : un U pour bloquer la roue arrière, et une chaine pour attacher votre scooter à un poteau. Il existe d’ailleurs des modèles combinés ;
• Privilégiez un stationnement où il vous sera possible d’accrocher votre scooter. Il existe des emplacements dédiés au stationnement des deux-roues, mais ils sont bien souvent pris d’assaut dans les centres-villes. N’hésitez pas à rouler quelques mètres de plus pour trouver un emplacement le plus adapté possible ;
• Pensez à utiliser un système de géolocalisation sur votre scooter. Si, malgré toutes les précautions que vous avez prises, votre scooter a été volé, vous pourrez plus facilement le retrouver.

N’hésitez pas à nous demander conseils pour choisir votre antivol.

La Vespa Parade à Paris en 2018

 03/07/2018

Organisée chaque année depuis 2008 dans toute la France, la Vespa Parade rassemble des passionnés de tous les âges pour une journée placée sous le signe de la convivialité et de la Dolce Vita à l’italienne.


Comme chaque année, le Vespa Club Paris Ile de France organise la Vespa Parade qui traversera les rues de la capitale. Le rendez-vous est donné à tous les mordus de Vespa le 15 septembre 2018 devant la Clinique du Scooter, boulevard de l’hôpital dans le 13e arrondissement de Paris.

La Vespa sous toutes ses formes

À cette occasion, la mythique Vespa est mise à l’honneur dans les rues de la Capitale, mais également dans de nombreuses villes de France. Organisé à l’initiative de Piaggio France et du Vespa Club de France depuis 2008, cet évènement annuel rassemble de nombreux passionnés pour une journée placée sous le signe de la convivialité.

Venez participer à ce défilé unique, au doux parfum d’Italie ! Vous pourrez parader fièrement au volant de votre Vespa, et admirer les nombreux modèles du scooter mythique, du plus ancien au plus récent. Roulez au milieu de 50, 125 ou 300 cm3, de modèles de collection des années 50 et des derniers nés de la marque. C’est également l’occasion pour les passionnés de se rencontrer et de discuter « Vespa ».

La Vespa Parade : un succès renouvelé à chaque édition

L’édition 2017 a été un succès, avec près de 2000 mordus de Vespa réunis pour profiter d’une journée inoubliable. Au programme : petit déjeuner pour faire connaissance, séances photo, exposition des Vespa dans les rues, pour le plus grand bonheur des curieux, distribution de goodies, pique-nique sous le soleil, et bien-sûr, le temps fort de la journée : la parade dans les rues.
Forte de son succès, la Vespa Parade prouve que le scooter italien plait toujours autant, aux jeunes, comme aux moins jeunes. C’est l’occasion idéale de partager conseils, astuces et histoires entre Vespistes, amateurs ou passionnés.

Pour participer, il vous suffit de sortir votre Vespa et de vous rendre au lieu de rendez-vous indiqué par le Vespa Club de votre région. Une fois arrivé, vous n’avez plus qu’à vous laisser guider et profiter pleinement de cette journée ! Le Vespa Club de France s’attend encore une fois à une participation record pour cette édition 2018, à Paris, et dans toute la France. Alors n’hésitez plus ! Venez rencontrer d’autres passionnés pour partager un moment unique !

Le MP3 de Piaggio : le premier scooter à trois roues

 03/07/2018

En 2006, Piaggio révolutionne le monde du scooter en présentant le premier modèle à trois roues au monde. Fortement critiqué à ses débuts, le MP3 de Piaggio est rapidement devenu un des scooters les plus vendus en France.

S’il n’est plus à présenter aujourd’hui, le MP3 de Piaggio, le scooter à trois roues le plus connu au monde, a fait une entrée fracassante sur le marché du deux-roues fin 2006. Critiqué et moqué par les adeptes de la moto, le MP3 fait pourtant très rapidement ses preuves et part à la conquête du monde du scooter.

Un deux-roues à trois roues : une petite révolution

Un scooter à trois roues : personne n’y avait pensé avant, mais Piaggio l’a fait. Avec ses deux roues avant, ce véhicule unique révolutionne les pratiques de la conduite à scooter. Imposant, voire massif selon certaines critiques, le MP3 inspire rapidement confiance grâce à sa grande stabilité, sa haute maniabilité et une meilleure distance de freinage.
Pensé pour la ville et pour des conducteurs qui ne sont pas des motards chevronnés, le MP3 séduit rapidement une large clientèle souhaitant bénéficier des avantages d’un scooter sans pour autant négliger sécurité et fiabilité de conduite. Grâce à ses deux roues avant, le MP3 se fraye un chemin sûr sur les pavés, les marquages au sol glissants, les rails de tramway et autres ennemis du conducteur de scooter.

Un scooter puissant accessible à tous

Grâce à sa catégorisation en tricycle à moteur, le MP3 peut être conduit avec un simple permis B (pour les modèles 125 cm3). Le durcissement de la loi française en 2013 oblige toutefois le conducteur à passer une formation de 7 heures dispensée par un établissement homologué (auto-écoles ou associations). Piaggio peut ainsi partir à la conquête d’une nouvelle clientèle. D’après le constructeur italien, 20 % des acheteurs de MP3 utilisaient auparavant une voiture pour leurs déplacements.

Sécurité, performance et accessibilité : les atouts du MP3.

Le MP3 : un scooter qui évolue avec son temps

Forte de son succès et fidèle à sa réputation, la marque Piaggio ne cesse d’innover et d’étonner, en dotant son scooter à trois roues des dernières améliorations.
  • 2008 : Piaggio lance les MP3 LT 250 et 400 cm3, accessibles aux détenteurs de permis B grâce à l'élargissement de la voie avant ;
  • 2009 : Piaggio présente le MP3 Hybrid associant un moteur électrique et un moteur de de 125 cm3 ;
  • 2010 : Piaggio propose un modèle de MP3 300 cm3 disposant d’une nouvelle motorisation ;
  • 2011 : le MP3 LT 500 cm3, le plus puissant de sa gamme grâce à son moteur Gilera Fuoco 500, fait son entrée sur le marché ;
  • 2013 : Piaggio lance le MP3 Yourban, un scooter toujours plus adapter à la ville ;
  • 2014 : la marque équipe ses MP3 Business et Sport de l’ABS et de l’antipatinage ASR.
Vous souhaitez acheter un Scooter MP3 ? Votre concessionnaire est là pour répondre à toutes vos questions.

Vespa Elettrica et Vespa Elettrica X, le scooter électrique et le scooter hybride selon Piaggio

 05/06/2018

Avec la Vespa Elettrica et la Vespa Elettrica X, Piaggio devient le pionnier de la révolution énergétique pour le monde du deux-roues.

En 2016, au salon de Milan, Piaggio surprend le monde du scooter en dévoilant son prototype de deux-roues électrique : la Vespa Elettrica. Non content de s’arrêter à cette révolution technologique que peu de constructeurs de deux-roues auraient osé entreprendre, Piaggio annonce la commercialisation courant 2018 d’un modèle hybride de son deux-roues électrique : la Vespa Elettrica X.

La Vespa Elettrica : une petite révolution technologique dans le monde du deux-roues

Après le prototype présenté en 2016, Piaggio a dévoilé en janvier 2018 au salon de Milan un modèle en série de sa Vespa Elettrica, le nouveau scooter électrique de la marque.

La Vespa Elettrica, un scooter 50 cm3 au design typique de la marque italienne, ne dépasse pas les 45 km/heure, comme tous les deux-roues de sa catégorie. Grâce à une batterie lithium-ion stockée dans le coffre du véhicule, la Vespa Elettrica dispose d’une autonomie de 100 km. La batterie se recharge en 4h sur une prise standard, pour plus de facilité d’utilisation.

Comme tout véhicule électrique, la Vespa Elettrica est écologique et silencieuse (une autre petite révolution dans le monde deux-roues !). Le scooter est également équipé des dernières avancées technologiques : connexion Bluetooth, écran TFT pour piloter les différentes applications (répondre au téléphone, GPS, musique, etc.).

La Vespa Elettrica X : la version hybride du deux-roues selon Piaggio

La Vespa Elettrica X reprend tous les avantages du modèle électrique, et dispose, grâce à sa technologie hybride, d’une plus grande autonomie : 200 km contre 100 km pour le scooter 100% électrique. La batterie lithium-ion est plus petite et assure une autonomie de 50 km. Mais grâce au générateur fonctionnant à l’essence qui alimente la batterie lorsque celle-ci a besoin d’être rechargée, l’autonomie de la Vespa Elettrica X atteint les 200 km. Le mode Extender, qui peut être activé manuellement, ou réglé pour se mettre en marche automatiquement lorsque le niveau de la batterie descend en dessous d’un certain seuil, garantit au conducteur des trajets en toute sécurité, sans risque de panne.

Vespa Elettrica : l’alliance parfaite de la légende et de la modernité

Avec son design unique, digne des scooters mythiques de Piaggio, la Vespa Elettrica respecte parfaitement les standards d’élégance et de style de la marque. Avec son scooter électrique et son modèle hybride, Piaggio opère à sa façon sa révolution énergétique en adoptant pour ses deux-roues mythiques des technologies respectueuses de l’environnement et moins coûteuses en carburant.

Rouler à scooter avec un passager : les bons réflexes à adopter

 05/06/2018

Rouler sur un scooter avec un passager demande au conducteur d’adapter sa conduite. Voici quelques conseils pour rouler à deux en toute sécurité.

Avant de prendre un passager sur votre scooter, vous devez tout d’abord vous assurez que votre véhicule est en règle. Vérifiez le certificat d’immatriculation qui vous a été remis lors de l’achat de votre scooter : le nombre de places y figure. Pour transporter un passager, votre deux-roues doit disposer d’un siège fixé au véhicule, différent de celui du conducteur (article R431-5 du code de la route), de repose-pieds et de poignées de maintien.

Pour les enfants de moins de 5 ans, un siège spécial avec ceinture doit être fixé sur le siège passager (article R431-11 du code de la route).

Équipez et informez votre passager

Tout comme le conducteur, le passager doit être équipé d’un casque homologué et être habillé de façon à respecter les normes de sécurité en vigueur : gants, vêtements adaptés, etc.
Avant de prendre la route, et surtout si votre passager n’a pas l’habitude de rouler en scooter, prenez le temps de lui rappeler les règles de base à respecter :

  1. Se placer le plus près possible du conducteur, les pieds sur les repose-pieds, les genoux serrés, le corps dans l’axe du scooter, et les mains sur les poignées ;
  2. Ajuster sa position uniquement dans les lignes droites pour ne pas déstabiliser le scooter lors d’un virage ;
  3. Eviter les gestes brusques ou amples qui peuvent surprendre le conducteur et déstabiliser le scooter ;
  4. Suivre les mouvements du conducteur dans les virages. 

Si vous ne disposez pas d’un kit de conversation, mettez vous d’accord avec votre passager sur un code (taper doucement deux fois sur l’épaule du conducteur par exemple) pour communiquer en cas d’urgence. 

Adaptez votre conduite à la présence de votre passager

En tant que conducteur, vous êtes responsable de votre passager. Adaptez votre conduite à sa présence : vitesse, virages, freinages, etc. La présence d’un passager alourdit naturellement votre deux-roues qui ne réagira pas forcément de la même façon que lorsque vous être seul. Cette surcharge entraîne un déplacement du centre de gravité du scooter vers l’arrière qui vous forcera à modifier votre conduite.

  1. Lors des virages, vous devrez pencher d’avantage votre véhicule et faire plus d’effort pour le redresser à la fin du tournant ;
  2. La distance de freinage sera plus longue, pensez donc à adapter votre distance avec le véhicule devant vous en conséquence. 
Une fois ces précautions prises, vous pouvez emmener votre passager pour une promenade en toute sécurité !

Prendre un virage à Scooter en toute sécurité

 05/06/2018

Prendre un virage à scooter peut paraitre évident, mais c’est bien souvent la bête noire des conducteurs débutants. Voici quelques conseils pour tourner en toute sécurité à scooter.

C’est le regard qui guide la trajectoire du scooter

Dans un virage, vous devez porter votre regard au loin sur la route. En faisant cela, la position de votre corps s’adaptera naturellement à la direction que suit votre regard. Vous pourrez également mieux anticiper les éventuels obstacles que vous pouvez rencontrer : débris sur la route, véhicule arrivant en sens inverse, etc.

Maîtriser votre vitesse

Sur la route, vous devez à tout moment être maitre de votre véhicule et de votre vitesse. Lorsque vous vous apprêtez à tourner, adaptez votre vitesse à la manœuvre, en freinant si besoin avant le virage, surtout dans un virage aveugle. Dans le virage, conserver une vitesse constante et évitez de freiner. Si le scooter ralentit, il se redressera et arrêtera de tourner. Cela augmentera du même coup les risques de sortie de route et de déstabilisation pour le conducteur. À la sortie du virage, vous pouvez, si vous le souhaitez, accélérez à nouveau.

Deux techniques à connaitre pour tourner à scooter

Il existe deux façons de prendre un virage en toute sécurité à scooter :

  • Dans un virage court et à vitesse lente, tournez le guidon dans la direction souhaitée et contrôler votre trajectoire grâce au braquage/contre-braquage ;
  • Au-dessus de 30km/h, il est recommandé de pencher le scooter à l’aide de votre bassin vers l’intérieur du virage.  
Assurez-vous toujours de rester dans votre voie de circulation en privilégiant des virages larges. Veillez à ne pas dépasser les lignes de démarcation pour éviter de surprendre les véhicules venant en sens inverse.

Anticiper votre trajectoire

Vous devez naturellement anticiper vos changements de direction pour éviter les virages brusques. Vous éviterez ainsi les virages serrés, plus difficiles à maîtriser.

N’oubliez pas de prévenir les autres usagers de vos intensions à l’aide de votre clignotant. Vous éviterez ainsi de les surprendre par un changement de direction brutal. Ils pourront ainsi adapter leur vitesse et leur direction à la vôtre en toute sécurité.

Adapter sa conduite aux conditions de route

Redoublez de vigilance lorsque les conditions sont mauvaises (pluie, verglas, chaussée déformée, etc.). Adaptez votre vitesse lorsque la chaussée est glissante pour éviter les dérapages, tout particulièrement au moment de prendre un virage.

N’hésitez pas à vous entraîner sur un parking pour bien maîtriser votre scooter avant de prendre la route. Pour plus de sérénité, vous pouvez également suivre une petite formation en auto-école pour parfaire votre conduite avec l’aide d’un formateur professionnel.

Piaggio : l'histoire d'une marque italienne de légende

 05/06/2018

Les scooters Piaggio sont depuis longtemps entrés dans la légende. Retour sur l’histoire d’une marque mondialement connue et créatrice de mythes.

La marque Piaggio est aujourd’hui mondialement connue, et ses scooters, facilement reconnaissables, arpentent les rues de toutes les villes aux quatre coins du monde. Pourtant, son fondateur, Rinaldo Piaggio n’était pas destiné au départ à être le père d’une entreprise aussi mythique.

Rinaldo Piaggio : un entrepreneur italien visionnaire et touche à tout

C’est en 1884 que Rinaldo Piaggio fonde son entreprise, Piaggio & C. et se consacre tout d’abord à l’équipement et l’aménagement intérieur des navires de luxe. Voyant rapidement l’intérêt de diversifier son activité, Rinaldo se tourne vers les chemins de fer, encore en plein essor à la fin du 19e siècle en Italie. Piaggio & C. se met alors à produire wagons, moteurs, cars, tramways et camions.
Rinaldo s’intéresse également dès le début du 20e siècle à une toute nouvelle industrie : l’aéronautique, et commence à produire des moteurs d’avion. Avec la Première Guerre Mondiale, la production s’accélère, et aboutit à la création d’une division aéronautique : Piaggio Aero. Piaggio devint l’un des pionniers dans le domaine de l’aéronautique avec plusieurs innovations à succès :

  • L’hélicoptère Piaggio, premier modèle de ce type, rapporte plusieurs records (hauteur de vol, distance parcourue, etc.) ;
  • Le bombardier Piaggio P108, bombardier quadrimoteur. 
Pendant l’entre deux guerres, l’entreprise se tourne vers l’aéronautique civile, mais la Seconde Guerre Mondiale force les dirigeants de Piaggio à revenir à la construction d’avions militaires.

L’après-guerre : un tournant décisif pour Piaggio

Au décès de Rinaldo en 1938, ses deux fils reprennent l’entreprise et la divise en deux secteurs bien distincts :

  • Les activités aéronautiques et ferroviaires pour Armando ;
  • Les activités de transport motorisé pour Enrico. 
Avec la fin de la guerre et la reconstruction du pays qui s’amorce, les besoins en mobilité de la population sont importants. Enrico se lance alors dans un projet ambitieux : proposer aux italiens un véhicule simple, à bas prix, utilisable par tous.

C’est en 1946 que ce projet aboutit avec la sortie sur le marché de la toute première Vespa. Le succès est immédiatement au rendez-vous ! La Vespa devient rapidement le symbole de la douceur de vivre à l’italienne à travers le monde, notamment grâce aux apparitions du scooter mythique dans de nombreux films dès les années 50.

Les scooters Piaggio : un succès qui ne faiblit pas

De nombreux modèles suivent, toujours plus performants et modernes. Le succès de la Vespa dépasse rapidement les frontières, et le scooter est exporté à travers le monde entier.
C’est également à Piaggio que l’on doit l’Ape, ce petit triporteur également synonyme d’Italie et qui contribue à la reconstruction du pays en favorisant la reprise du petit commerce local.

Devant le succès des scooters Piaggio, les deux frères décident de diviser la société en deux entités. Ainsi, en 1964, Piaggio & C. devient le grand spécialiste italien de scooters. Fidèle à sa tradition, Piaggio continue à innover et chaque lancement de nouveau modèle est un évènement. Parmi les plus récents, on peut citer :

  • 2006 : lancement du Piaggio MP3, premier scooter à 3 roues ;
  • 2009 : présentation du premier scooter hybride ;
  • 2016 : présentation du premier scooter électrique : la Vespa Elettrica. 

Si vous souhaitez acquérir un Vespa, ce scooter de légende, contactez votre concessionnaire de deux-roues.

Les points à vérifier avant d'acheter un scooter d'occasion

 05/06/2018

Acheter un scooter d’occasion n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on s’y connait peu en mécanique. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir votre scooter d’occasion et vous permettre de réaliser une bonne affaire !
Acheter un scooter d’occasion peut être avantageux, notamment financièrement. Mais attention aux pièges ! Certains revendeurs peuvent être mal intentionnés et vous cacher certains défauts du véhicule. Voici quelques conseils pour éviter bien des mauvaises surprises. 

Choisissez un scooter adapté à vos besoins

Avant de vous lancer dans l’achat d’un scooter d’occasion, vous devez déterminer l’utilisation que vous souhaitez en faire (trajets quotidiens ou occasionnels, conduite en ville ou non, etc.), pour sélectionner un modèle adapté à vos besoins. Renseignez-vous sur les différents modèles : puissance, confort de conduite, tenue de route, etc. Inutile d’acquérir un modèle surpuissant pour de petits trajets occasionnels, en ville par exemple.

Renseignez-vous également sur les frais d’entretien courant du scooter que vous convoitez : assurance, essence, entretien technique, etc. De cette façon, vous connaitrez plus en détails le budget qu’il vous faudra prévoir.

Vérifiez les papiers et le carnet d’entretien du scooter

Dans le cas de l’achat à un particulier, assurez-vous que le scooter n’est pas volé (cela arrive malheureusement fréquemment), en vérifiant que les numéros indiqués sur la carte grise correspondent bien à ceux inscrits sur le deux-roues (sur le châssis généralement). Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à demander un certificat de non-gage (ou certificat de situation administrative) pour vous assurer que le deux-roues n’est pas déclaré volé. Cette demande se fait gratuitement et rapidement sur le site du Ministère de l’Intérieur.
Consultez le livret d’entretien du scooter, pour savoir de quelle façon il a été entretenu par son précédent propriétaire (révisions, changements de pièces, vidanges régulières, etc.)

Assurez-vous du bon état technique du véhicule

Vérifiez l’état d’usure des disques et plaquettes de freins, ainsi que des pneus. Si l’état d’usure est avancé et que vous devez envisager à court terme de changer l’un ou l’autre de ces éléments, n’hésitez pas à négocier le prix du scooter à la baisse.

Vérifiez la suspension et l’alignement des roues : si les roues sont faussées (problème d’alignement), la tenue de route et la stabilité du véhicule sont compromises. Il est alors préférable de passer votre chemin.

Vérifiez le compteur kilométrique : le câble doit être branché sur la roue avant pour donner un chiffre exact. Si ce n’est pas le cas, le compteur est faussé et vous êtes probablement en présence d’un arnaqueur.

Vérifiez l’état de la carrosserie : bosses, rayures, traces de rouille, etc. Cela vous en apprendra beaucoup sur la façon dont le scooter a été entretenu.

Dans tous les cas, demandez à faire un essai du véhicule, cela vous permettra de voir comment le scooter se comporte sur la route et si tout est normal.

Acheter un scooter d’occasion auprès d’un concessionnaire : un gage de sécurité

En passant par un concessionnaire spécialisé dans la vente de scooter d’occasion, vous êtes assuré de faire une bonne affaire. En effet, le concessionnaire doit vérifier lui-même l’état du scooter avant de le vendre. Un œil expert est toujours plus rassurant ! Vous bénéficierez également de garanties et saurez vers qui vous tourner en cas de problème après la vente.

Vous souhaitez acheter un scooter d’occasion ? N’hésitez pas à contacter votre concessionnaire de deux-roues ! Il vous proposera le scooter qui vous convient au meilleur prix !

Les erreurs à éviter en deux roues l'été

 05/06/2018

Avec les températures qui grimpent et le soleil qui brille, vous avez sorti votre scooter du garage et vous vous imaginez déjà roulant dans la brise, cheveux au vent, ou presque. Attention toutefois à ne pas laisser l’été vous faire oublier les règles de sécurité de base !
Avec les beaux jours, le soleil qui revient et les températures qui grimpent, vous avez décidé de sortir votre scooter du garage. Adieu, froid, vent, neige et verglas, à vous les routes estivales aux parfums de vacances ! Mais pour profiter pleinement de votre scooter en été, n’oubliez pas les règles de sécurité élémentaires ! 

Une tenue adaptée aux températures estivales

S’il est tentant de troquer votre équipement contre un t-shirt à fleurs et une paire de tongues, surtout n’en faites rien ! Pensez plutôt à adapter votre équipement pour qu’il soit confortable à porter par grosse chaleur tout en vous garantissant une protection optimale :

  • Privilégiez un casque Jet qui laisse le visage découvert à un casque intégral ;
  • Choisissez des vêtements couvrants dans des matériaux légers et aérés : un blouson doté de zones en tissu perforé pour laisser circuler l’air, pantalon en tissu résistant à l’abrasion et équipé de protections, etc ;
  • Troquez vos gants d’hiver contre des gants d’été, plus légers mais tout aussi résistants.  
Avant de prendre la route, assurez-vous également que votre tenue est bien fermée pour vous protéger au maximum des moustiques et autres insectes qui s’en donnent à cœur joie pendant la période estivale.

Eté : attention au coup de chaleur !

Même avec un équipement adapté, vous n’êtes pas à l’abri d’un coup de chaud, surtout lors de longs trajets. Pensez à bien vous hydrater et à vous arrêter régulièrement pour boire. Il existe également des modèles de sac à dos équipés de poche à eau. Vous pouvez ainsi vous désaltérer tout en roulant grâce au tuyau connecté au réservoir.

Conduite en été : une vigilance accrue

L’été, votre trajet quotidien peut vite se retrouver encombré de touristes et de vacanciers qui ne connaissent pas toujours leur chemin. Attention donc aux changements de trajectoire brusques de ces badauds égarés ! Restez vigilant, même sur des trajets que vous connaissez par cœur, adaptez votre vitesse et vos distances de sécurité.

A noter : avec la chaleur de la route, vos pneus sont mis à rude épreuve et perdent parfois de leur adhérence. Vérifiez régulièrement la pression de vos pneus pour vous assurer une adhérence optimale à la route. Surveillez également les niveaux des liquides de frein et de refroidissement qui baissent plus vite par forte chaleur.  
Vous voilà maintenant près à prendre la route au soleil en toute sécurité !

Pages   1234567...
COMPILATION TEMPLATE : 16 ms
SYSTEM CALLS 8 ms
COMPILATION GLOBALE : 20 ms
SYSTEM CALLS 8 ms