Actualités - L'Univers du Scooter, concessionnair

La gamme PIAGGIO

La gamme VESPA

La gamme GILERA


BEVERLY 300 ABS-ASR
BEVERLY 300 ABS-ASR by Police
BEVERLY 300 S ABS-ASR
BEVERLY 350 ie ABS-ASR by Police
BEVERLY 350 Sport Touring ABS-ASR

LIBERTY 125 ABS Iget
LIBERTY 125 S iget ABS
Medley 125 Iget ABS
Medley 125 SE Iget ABS
Medley S 125 Iget ABS

LIBERTY 50 Iget (4T)
LIBERTY 50 S Iget (4T)
NRG (2T) Euro 4
Typhoon 50 Euro4
ZIP 50 4T Euro 4

MP3 300 HPE ABS ASR
MP3 300 SPORT ABS ASR HPE
MP3 350 ABS-ASR
MP3 500 HPE Business ABS-ASR
MP3 500 HPE Sport ABS-ASR
MP3 500 HPE SPORT ADVANCED

Vespa 946 RED

GTS RST Classic MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST Super MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST SuperSport MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST SuperTech MY19 125iget / 300 HPE
GTS RST Touring MY19 125iget / 300 HPE

Primavera 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera 125cc i-Get 3V TOURING ABS MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V MY18
Primavera 50cc 4T i-Get 3V TOURING MY18
Primavera S 125cc i-Get 3V ABS MY18
Primavera S 50cc i-Get 3V MY18

Vespa Sei Giorni 300cc HPE MY19
Vespa Sei Giorni 300cc MY17/18

Sprint 50cc 4T i-Get 3V MY18
Sprint S 50cc 4T i-Get 3V MY18
Vespa Sprint 125cc i-Get 3V ABS MY18
Vespa Sprint S 125cc i-Get 3V ABS MY18

GTS Notte 125/300cc MY17/18
Sprint Notte 50/125cc

GTS Yacht Club 125/300cc MY 17/18
Primavera Yacht Club 50/125cc

Vespa Elettrica
Actualités

Tout savoir sur l'immatriculation du scooter

 29/04/2019

Depuis 2009 tous les scooters neufs ou d’occasions doivent être immatriculés. Votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous dit tout sur les démarches relatives à l’immatriculation d’un scooter. 


Depuis le 15 avril 2009, l'immatriculation est obligatoire pour TOUS les scooters. Ainsi, les propriétaires de scooter n’ayant jamais été immatriculé doivent entamer des démarches pour pouvoir rouler sur la voie publique. Sachez que l’absence d’immatriculation est passible d’une amende de 4e classe, vous devrez donc payer 750 euros de contravention. Notez que l’immatriculation est totalement gratuite pour les scooters. 

L’immatriculation d’un scooter neuf

Si vous achetez un scooter neuf, vous devez effectuer les démarches d'immatriculation auprès d’une préfecture ou d'un professionnel de la vente habilité et/ou agréé par le ministère de l'Intérieur. Vous devrez également fournir certaines pièces justificatives

• La copie de votre pièce d’identité recto-verso ; 

• Un justificatif de domicile de moins de six mois,

• Le document cerfa n°13749 qui peut remplacer la demande de certificat d'immatriculation cerfa n°13750, le justificatif de vente et le certificat de conformité au type communautaire.

L’immatriculation d’un scooter d’occasion

Deux cas de figure se présentent lors de l’achat d’un scooter d’occasion. 

Immatriculation d’un scooter mis en circulation après le 1er juillet 2004

Si vous achetez un scooter d’occasion et que le deux-roues a été mis en circulation avant le 1er juillet 2004, vous devrez conserver le numéro d’immatriculation du véhicule. En cas de cession, changement de domicile, changement de situation du titulaire, vous devrez alors entamer des démarches pour vous voir attribuer un nouveau certificat auprès de la préfecture ou auprès d’un professionnel de la vente habilité et/ou agréé. 

Immatriculation d’un scooter mis en circulation avant le 1er juillet 2004

Si vous faites l’acquisition d’un scooter mis en circulation avant le 1er juillet 2004, vous devez demander l'attribution d'un numéro d'immatriculation dans le système d’immatriculation des véhicules (SIV). Cette demande s’effectue dans une préfecture. Pour cette démarche, vous aurez besoins de plusieurs documents : 

• La demande de certificat d’immatriculation ;

• La copie de votre pièce d’identité recto-verso ;

• Un justificatif de domicile de moins de six mois ;                 

• Le justificatif de propriété (certificat de cession ou facture établie par le vendeur) ;

• Le certificat de conformité original ou à défaut le duplicata du certificat de conformité délivré par le constructeur ou son représentant en France ou la facture du véhicule ou l’attestation d’assurance. Attention ces pièces doivent indiquer le genre, la marque, le type et le numéro d’identification du deux-roues.

A savoir : En attendant l'obtention du certificat d'immatriculation, le demandeur peut circuler avec le coupon détachable ou avec le certificat provisoire d'immatriculation. 

Pour en savoir plus sur l’immatriculation de votre scooter, n’hésitez pas à prendre contact avec votre concessionnaire l’Univers du 2 roues



Commercial : quel scooter choisir ?

 29/04/2019

Pour s’adapter aux besoins des commerciaux, le scooter doit être sûr, maniable et confortable. Votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous aide à choisir le bon modèle.


Toute l’année, les commerciaux itinérants et autres chefs de produit sillonnent la France pour travailler. Pour ceux qui travaillent dans les grandes villes, les trajets en voiture peuvent être longs et fastidieux, tandis que les transports en commun sont source de retard et de stress. Dans cette jungle urbaine, l’utilisation d’un scooter apparaît comme une option alléchante pour tous ces vendeurs professionnels. 

Un scooter urbain pour les commerciaux

Les commerciaux travaillant en ville doivent pouvoir circuler facilement en agglomération où le trafic est dense. Pour cela, leur deux-roues doit être maniable pour pouvoir se faufiler partout en ville. De même, mieux vaut privilégier les scooters de petites tailles (50 cm3 jusqu’à 125 cm3) afin de pouvoir se garer rapidement et facilement. Attention, dans les grandes villes comme Paris le stationnement peut être difficile et les contraventions nombreuses. Pour information, depuis la mise en place de la réforme du stationnement, 87 000 amendes pour stationnement gênant ont été distribuées aux scooters et motos par les agents de la Ville de Paris en 2018. Les commerciaux itinérants devront donc redoubler de vigilance sinon, l’amende leur coûtera 135 euros ! 

Commercial : miser sur un scooter électrique 

Pour les défenseurs de l’environnement, le scooter électrique est une excellente option. Chez Vespa, le modèle Elettrica est un savant mélange de technologie et de respect de l’environnement. Les commerciaux y verront un bon moyen de faire baisser la facture côté carburant et profiteront d’un deux-roues sûr, maniable et parfaitement adapté aux petits trajets. Son look futuriste plaira aussi aux amoureux de design ! 

Un scooter trois-roues pour les commerciaux exigeants

Ville, campagne, banlieue… Avec un scooter trois-roues les commerciaux peuvent se déplacer partout en toute sécurité. En bonus, le confort de conduite est optimal, sans parler de la tenue de route de ces véhicules. C’est Piaggio qui est arrivé le premier sur ce marché avec son MP3 en 2006. Chez votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous pouvez retrouver toute la gamme des MP3 et demander des conseils auprès des professionnels de la vente. Grâce à un moteur puissant et des services haut-de-gamme, le scooter 3 roues offre aux commerciaux des prestations inégalées. 


Retrouvez tous nos scooters MP3 de Piaggio, mais aussi des deux-roues urbains Vespa et Gilera chez votre concessionnaire l’Univers du 2 roues


Comment protéger son scooter du vol ?

 28/03/2019

Chaque année plusieurs milliers de deux-roues sont volés en France. Pour se prémunir de ce délit, votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous donne quelques conseils à mettre en pratique.

 

Le vol, tous les propriétaires de deux-roues le redoutent. Pour protéger son scooter de ce larcin, quelques bonnes pratiques sont à connaître. Votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous donne ses astuces antivols.


Vol du scooter en chiffres

Chaque année quelques 100 000 deux-roues sont dérobés à leur propriétaire. Parmi ces scooters, la moitié (environ 56 000) sont retrouvés. Plus inquiétant, une grande majorité des deux-roues volés (81%) possèdent un dispositif antivol… Sachez également que la moitié des vols de scooters et motos ont lieu l’été et la nuit. Dans les trois-quarts du temps, ces vols ont lieu dans votre quartier. Enfin, environ 86% des vols de deux-roues se passent en milieu urbain. L’Ile-de-France, la région PACA et la région Rhône-Alpes sont les plus touchées par les vols de scooters et motos.

A noter : il est indispensable de porter plainte en cas de vol de votre scooter. En effet, cela vous permet de vous protéger en cas d’infraction avec le deux-roues et de faire parvenir les documents à votre assurance pour vous faire indemniser.


Scooter : nos conseils pour se prémunir du vol

Pour éviter le vol, certains gestes et bonnes pratiques sont à privilégier.


Choisir et bien utiliser son antivol

Pour éviter le vol de son deux-roues, il est indispensable d’acheter un antivol de qualité. Pour vous aider dans votre choix, n’hésitez pas à faire appel aux professionnels du secteur. Soyez également attentif à sa bonne utilisation. En effet, de nombreux conducteurs ne choisissent pas un bon point d’ancrage. De même privilégiez la roue arrière, plus difficile à démonter, pour accrocher votre chaîne et cadenas.


Varier les lieux de stationnement

Comme nous l’évoquions plus haut, les ¾ des vols ont lieu dans votre quartier. Ainsi, pour éviter de montrer vos habitudes aux voleurs, il est conseillé de changer régulièrement de lieu de stationnement.


Se renseigner sur les modèles les plus volés

Lors de l’achat de votre scooter, n’hésitez pas à vous renseigner sur les modèles et les marques les plus prisées du moment. En effet, il est fort probable que ces modèles soient le premier choix des voleurs.


Assurer son scooter

Pour votre sécurité et celle de votre deux-roues, il est obligatoire de prendre une assurance. Ainsi, vous serez indemnisé en cas de vol. Soyez donc bien attentifs aux termes du contrat d’assurance auquel vous souscrivez.


Pour en savoir plus sur les solutions antivols, n’hésitez pas à nous contacter.

A quoi servent les galets sur un scooter ?

 28/03/2019


Les galets sont des éléments indispensables au bon fonctionnement d’un scooter. Quel rôle jouent-ils exactement ? Les réponses.


Les galets : c’est quoi exactement ?

Les galets (aussi appelés masselottes) sont des petits poids métalliques en forme de cylindres entourés d’un polymère spécifique. Ils sont des éléments indispensables au bon fonctionnement du variateur (c’est d’ailleurs là qu’ils se trouvent), et donc à celui du scooter.


Quel rôle jouent les galets sur un scooter ?

Pour bien comprendre le rôle des galets sur un scooter, il faut d’abord expliquer le fonctionnement du variateur. Sur un scooter, il sert en quelque sorte de boite de vitesses. En effet, le conducteur d’un scooter ne passe pas de vitesses, elles changent « automatiquement » en fonction du régime moteur. Et ce, grâce au variateur qui se charge du changement de rapport de réduction de la transmission lors de l'accélération.


En pratique, le variateur se compose :


·  D’une joue fixe ;

·  D’une joue mobile dans laquelle se trouvent plusieurs galets.


Lorsque le scooter est mis en route, le moteur entraîne le variateur et la course de la courroie. Plus la vitesse de rotation du moteur est importante, plus le variateur tourne vite. Les galets s’écartent alors de l’intérieur vers l’extérieur de la roue mobile. Grâce à la force centrifuge, les galets provoquent alors le déplacement de la joue mobile (elle se rapproche de la joue fixe) ce qui fait évoluer la course de la courroie (avec un rayon plus élevé). C’est ce qui permet au scooter de changer de vitesse « automatiquement ».


Quels galets pour de bonnes performances ?

Pour de bonnes performances, le poids des galets de variateurs doit être adapté au régime moteur. En effet, si les galets sont trop lourds ou trop légers, les performances du moteur peuvent être modifiées (perte en puissance).

À noter : le changement des galets peut être réalisé en vue de débrider un scooter et optimiser ses performances. Rappelons que booster ou débrider un scooter est strictement interdit par la loi et déconseillés par les professionnels.


Les galets d’un scooter : quand les changer ?

Les galets de variateurs sont des pièces qui s’usent avec le temps. Lorsqu’ils s’abîment, ils perdent de la matière et du poids, ce qui entraîne des pertes de puissance du scooter. Si à l'accélération vous constatez des à-coups et si vous entendez des bruits de cliquetis au niveau du variateur, c’est sans doute signe que les galets doivent être changés. Visuellement, des galets usés se reconnaissent à leur forme carrée.

Tout savoir sur la vidange d’un scooter

 28/03/2019

Qu’est qu’une vidange ? A quoi ça sert ? Quand la vidange d’un scooter doit-elle être réalisée ? Comment s’y prendre en pratique ? Les réponses. 

Qu’est qu’une vidange exactement ?

La vidange d’un scooter consiste à changer l'huile usagée du moteur par de la neuve. C’est une étape indispensable à l’entretien d’un scooter.

Pourquoi faut-il vidanger son scooter ?

Pour fonctionner correctement, les pièces d’un moteur ont besoin d’huile. En effet, l’huile sert à lubrifier les pièces du moteur pour limiter les frottements métalliques. Mais ce n’est pas tout, elle sert aussi à :

                    Capturer les impuretés (résidus de combustion, poussières…) pour les envoyer dans le filtre à huile ;

                    Évacuer la chaleur due aux frottements des pièces en métal : la lubrification participe au refroidissement du moteur ;

                    Protéger les pièces du moteur de la corrosion.

Si l’huile n’est pas vidangée régulièrement, elle risque de s’encrasser et de perdre ses propriétés lubrifiantes et anti-corrosion. A court terme, l’absence de vidange (ou une huile de mauvaise qualité) peut faire baisser les performances de votre scooter et engendrer une augmentation de la consommation de carburant. A plus long terme, des pannes importantes peuvent se produire, jusqu’au remplacement du moteur. Dans ce cas, le coût de la réparation est très élevé. Changer l’huile moteur est donc la garantie d’une bonne longévité et bonne performance de votre scooter.

Quand faire la vidange d’un scooter ?

La fréquence à laquelle la vidange d’un scooter doit être réalisée est indiquée dans le carnet d’entretien (en kilométrage). Elle varie d’un constructeur à l’autre. Généralement, la vidange d'huile moteur se fait tous les 3 000 à 4 000 Km si vous êtes un conducteur urbain.

Comment réaliser la vidange de son scooter ?

Pour réaliser la vidange de votre scooter nous vous conseillons de vous adresser à un professionnel. C’est l’assurance d’une vidange bien faite. Cela permet également d’être couvert par votre assurance scooter en cas de problème.

Bien sûr, il est possible de réaliser une vidange soi-même. L’opération est assez simple, il faudra vous munir de certains outils spécifiques et vous référer au carnet d’utilisation pour connaître le type d’huile correspondant à votre scooter.  

En pratique, commencez par placer un récipient sous le réservoir pour récupérer l’huile usagée. Dévissez le boulon de vidange avec une clé dédiée. Une fois celui-ci enlevé, attendez que l’huile s’écoule complètement du réservoir dans le récipient. Ensuite, nettoyez le filtre et le ressort et revissez le tout avec le boulon. Enfin, remettez de l’huile neuve dans votre réservoir.

A noter : le recyclage de l’huile de vidange est réglementé et doit être traité par des professionnels. Apportez toujours votre huile usagée chez un garagiste.

Focus sur la Vespa GTS 300 HPE

 28/03/2019

Née en 2003, la Vespa GTS a connu plusieurs changements. La marque italienne présentait fin février la nouvelle version GTS avec son moteur HPE de 300 cm3. On vous dit tout sur ce modèle de légende.

 

Vespa GTS, un look légendaire

Née en 2003, la Vespa a ensuite évolué à partir de 2005 avec la version GTS 250, puis des cylindrées jusqu’à 300 cm³. En 2016, la gamme de moteurs i-get arrive également sur la Vespa GTS, disponible en 125 cm³. En 2019, la Vespa GTS se présente avec une nouvelle version HPE 300 cm3. Plusieurs changements notables qui ravissent les passionnées de la guêpe italienne ! En effet, la Vespa véhicule une image forte de la Dolce Vita avec son look intemporel et indémodable. Sa ligne reconnaissable entre toutes séduit aussi bien les conducteurs urbains que les passionnés de grandes balades à la campagne. Retrouvez tous les modèles Vespa chez votre concessionnaire l’Univers du 2 roues !

Vespa GTS 300 HPE : les nouveautés

Les néophytes vous diront que toutes les Vespa se ressemblent… C’est faux ! Même si le modèle GTS 300 HPE conserve le même châssis, gabarit, réservoir, freins et les mêmes rétroviseurs que le 125 cm3, de nombreux changements ont été opérés. La cravate au niveau du tablier a été allongée, on découvre aussi des ouïes latérales et une crête chromée sur le garde-boue. Sur les rétroviseurs, on aperçoit des motifs en nid d’abeilles, le carter moteur s’offre un nouveau couvercle, la selle a été légèrement modifiée (plus haute), et le silencieux a été changé. Du côté des accessoires, on retrouve un éclairage full led et un système multimédia qui permet de charger son téléphone par exemple.

Moteur HPE, le plus puissant de Vespa

La grande nouveauté de la Vespa GTS 300 HPE réside dans la nouvelle motorisation, qui, affichant 23,8 chevaux, fait de cette nouvelle version la plus puissante de toutes les Vespa jamais produites. Grâce à ce nouveau moteur, le scooter italien gagne 12% de puissance par rapport à ses homologues. Avec une consommation de 3 litres au cent, la Vespa GTS 300 HPE offre une autonomie d’environ 200 kilomètres. Un modèle plus économique et plus écologique qui devrait ravir les futurs acheteurs !

Côté budget, la Vespa est disponible en 4 versions : Classic 300 Hpe (5.449 €), Super 300 Hpe (5.499 €), Supersport 300 Hpe (5.549 €), et Touring 300 Hpe (5.549 €).

 

Pour en savoir plus sur ce modèle de légende et sur les autres scooters Vespa, n’hésitez pas à nous contacter

Quel scooter MP3 choisir ?

 01/03/2019

Quel modèle de scooter MP3 convient le mieux à votre utilisation ? Découvrez nos conseils pour bien choisir un scooter trois-roues.

Confortable, rassurant, puissant… En quelques années, le MP3 s’est fait une place de choix dans l’univers des scooters. En 2018, le marché observait d’ailleurs une belle progression : +11,3 % de ventes (soit 11 946 unités vendues, contre 10 729 en 2017). Dans ce secteur, le Piaggio MP3 reste, de loin, leader du marché avec 8 064 unités vendues en 2018 (+15 % de ventes par rapport à 2017). Mais, parmi les différents Piaggio MP3, comment choisir lequel convient le mieux à votre utilisation ? Découvrez nos conseils pour faire votre choix.

Zoom sur la gamme MP3 de Piaggo


Le saviez-vous ? Piaggio est l’inventeur du scooter à trois roues. Le premier Piaggio MP3 a été lancé fin 2006. Aujourd’hui, pas moins de cinq modèles trois-roues sont proposés chez le constructeur italien :

• Le MP3 Yourban (en version classique ou sport) ;
• Le MP3 300 (en version sport ou business) ;
• Le MP3 500 (en version sport ou business).
Avec deux nouveautés :
• Le MP3 HPE 500 (en version sport ou business) ;
• Le MP3 350.

MP3 Piaggio business ou sport : quelle version choisir ?


Version « Business » ou « Sport » ? En fait, tout dépend de vos goûts. En effet, la différence entre les deux versions concerne le design du scooter. La version « Business » propose des coloris métallisés, tandis que la version « Sport » offre des peintures mates. Aussi, la version Business propose des détails plus haut de gamme, comme une selle noire surpiquée et une finition gris argent des jantes et poignées passagers.

MP3 Piaggio 300 ou 500 : quelle cylindrée choisir ?


Le choix de la cylindrée dépend de votre utilisation :

• Le MP3 300 est plutôt destiné aux trajets urbains ;
• Le MP3 500 permet une utilisation en toute occasion, urbaine ou en dehors des villes.

Plus techniquement, le MP3 300 est motorisé par un monocylindre, Euro 4, de 278 cm3 qui délivre plus de 15,5 kW (21 CV) à 7250 tour/minute et un couple de 22.5 Nm à 6000 tour/minute. Quant au MP3 500, il est motorisé par un monocylindre, Euro 4, de 493 cm3 qui délivre 28 kW à 7250 tour/minute et un couple de 45.5 Nm à 5000 tour/minute.

Et le MP3 Yourban ? 

Le MP3 Yourban offre les mêmes caractéristiques techniques que les autres modèles 300 cm3. A savoir : une motorisation par un monocylindre, Euro 4, de 278 cm3 qui délivre un maximum 15,5 kW (21 CV) à 7250 tour/minute et un couple de 22.5 Nm à 6000 tour/minute.
Conçu particulièrement pour les trajets en ville, il est le plus léger et pratique de la catégorie trois roues.

Qu’est-ce que la nouvelle gamme HPE ?


Ce nouveau scooter 3 roues offre davantage de performance, HPE signifiant « High performance Engine » : « moteur haute performance » en français. Selon la marque, le MP3 HPE est 14 % plus performant par rapport à la version précédente. Son moteur de 493 cm3 délivre un maximum 32,5 kW (44,2 CV) à 7750 tour/minute et un couple de 47.5 Nm à 5500 tour/minute. Aussi, ses diverses fonctionnalités permettent au conducteur de ne pas poser le pied à terre à l’arrêt et d’être poussé ou déplacé plus facilement.

Chaque mois, de nouveaux modèles de scooters Piaggio sont proposés sur notre site l’Univers du 2 Roues et en magasin. Ne manquez donc pas l’offre qui vous intéresse !

Aussi, n’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations sur nos modèles Piaggio MP3.

Quel scooter choisir pour rouler en ville ?

 01/03/2019

Vous souhaitez investir dans un deux-roues pour éviter la circulation dense des agglomérations ? Excellente décision ! Votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous accompagne dans le choix de votre scooter urbain.

Selon l’Association des constructeurs européens de motocycles (ACEM), on dénombre environ 4 millions de motos et scooters en circulation en France. Ce chiffre n’a cessé de grimper notamment dans les villes où la population urbaine plébiscite les deux-roues afin d’éviter les bouchons. D’ailleurs, environ 40% des deux-roues se concentrent sur les régions Ile-de-France, Rhône-Alpes et PACA. L’univers du 2 roues vous guide dans votre achat de scooter urbain !  

Scooter en ville : quel modèle choisir ?


Pour vous accompagner dans votre choix, n’hésitez pas à faire appel aux professionnels du secteur. En effet, les concessionnaires de deux-roues connaissent bien les différents modèles de scooter et vous guideront dans votre achat. Informez-les de vos critères et besoins, ils en prendront compte dans leur sélection.

D’une manière générale, si vous vous déplacez en ville pour aller au travail et que vous ne parcourez pas beaucoup de kilomètres, les modèles 50 cm3 seront parfaits. Ce type de scooter permet de se faufiler en ville avec agilité ! Autre bonne nouvelle, côté porte-monnaie, ces modèles ne sont pas très chers, ils ne sont pas coûteux en assurance ni en carburant.

Si vous devez vous déplacer en ville et en banlieue sur des trajets plus longs, on vous conseille de choisir un modèle 125cm3. Vous pourrez allier confort de conduite en agglomération et plaisir sur des routes de campagne.

Essayer son scooter en ville pour faire le bon choix


Avant de vous lancer dans l’achat de votre scooter, prenez le temps de discuter avec les professionnels du secteur. Ils sauront trouver LE modèle qui convient à vos déplacements et votre budget. Autre élément crucial : l’essai en circulation réelle. Votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous propose d’essayer votre modèle coup de cœur pour savoir s’il vous conviendrait en situation réelle de circulation. En effet, rien de mieux que l’expérience urbaine pour savoir si le scooter est fait pour vous !

A noter : avant de faire votre demande, assurez-vous que vous disposez bien du permis nécessaire pour conduire le deux-roues que vous souhaitez tester.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter ou à nous rendre visite en magasin au 44 boulevard Sebastopol à Paris.

Quand changer les bougies de son scooter ?

 01/03/2019

Les bougies sont indispensables au bon fonctionnement d’un scooter. Leur contrôle est donc essentiel. Mais quand faut-il changer ses bougies ou les faire contrôler ? Les réponses d’un expert.

Vous vous demandez à quel moment changer les bougies de votre scooter ? C’est très simple, un contrôle à un kilométrage donné permet de s’assurer de leur bon fonctionnement ou de les changer le cas échéant. Mais, parfois, les bougies peuvent nécessiter un remplacement plus tôt que prévu, c’est le cas lors de problèmes d’allumage. Explications.

Les bougies : à quoi ça sert ?


Le saviez-vous ? Les bougies ont pour rôle de créer l'étincelle chargée de faire démarrer puis tourner le moteur d'un scooter. Elles sont donc indispensables au bon fonctionnement de votre deux-roues. C’est pourquoi il faut les faire contrôler et les changer régulièrement.

Scooter : changer les bougies en fonction du kilométrage


Le changement des bougies d’un scooter doit être réalisé au bout d’un nombre de kilomètres précis. Ainsi, référez-vous à votre carnet d’entretien. Dessus est indiqué le kilométrage correspondant au contrôle des bougies. En fonction des recommandations du constructeur, il peut être nécessaire de les faire vérifier tous les 10.000 km voire tous les 30.000 km. En général, les bougies sont changées automatiquement lors de cette révision.

À noter : les bougies sont également changées automatiquement lors d’une remise en route d’un scooter (autrement dit après plusieurs mois ou années d’inactivité d’un deux-roues).

Scooter : changer les bougies en cas de problèmes d’allumage


Parfois, les bougies peuvent être remplacées plus tôt que prévu… Par exemple en cas de problèmes d’allumage. Si vous rencontrez un tel problème, des difficultés au démarrage ou une perte d’accélération devrait vous alerter. Vérifiez alors l’état de vos bougies et changez-les ou rendez-vous chez un professionnel.

À noter : les bougies ayant un aspect anormal (et donc à faire changer) sont reconnaissables par leur aspect encrassé (dépôt sec ou humide) voire brûlé ou fondu.

Enfin, sachez qu’il n’y a pas d’entretien spécifique à réaliser pour prolonger la durée de vie des bougies sur un scooter.

Merci à Thibaut Castelin, gérant du garage Thi'bolide à Nozay (44).

Quand changer la batterie de son scooter ?

 01/03/2019

Vous essayez de démarrer votre scooter et rien ne se passe ? La batterie n’a sans doute plus assez de charge ou est totalement vide… Quand faut-il changer sa batterie de scooter ? Les réponses d’un expert.

La batterie d’un scooter est un élément essentiel à son bon fonctionnement. Elle permet notamment d’apporter suffisamment d’énergie pour démarrer le scooter. Si elle n’est pas correctement chargée, c’est la panne assurée… Mais en cas de panne, comment savoir s’il faut changer la batterie ou simplement la recharger ? On vous explique.

Scooter : quand changer sa batterie ?


Si elle peut tenir jusqu’à 4 ans, une batterie montre généralement ses premiers signes de faiblesse au bout de 2 ans. Cela se traduit par une batterie qui ne se recharge plus ou qui ne tient plus la charge. Si vous rencontrez ces problèmes, il est temps de changer votre batterie de scooter.
Comment vérifier l’état de sa batterie ?

En cas de panne, vérifier l’état de la batterie permet d'évaluer le problème et de savoir si vous devez simplement recharger ou remplacer votre batterie. Testez alors la charge de la batterie. Pour cela, utilisez un voltmètre ou un multimètre :

• Entre 12,5 et 13 Volt, la batterie est bien chargée et le problème est peut-être ailleurs ;
• Entre 12 et 12,5 Volt : la batterie est déchargée, elle doit être rechargée en suivant les précautions d’usage ;
• En dessous de 11 Volt : la batterie ne peut pas être rechargée et doit être remplacée ;
• Au-dessus de 13 Volt : la batterie est en surcharge et doit être remplacée.

Quels facteurs peuvent abîmer la batterie ?


La durée de vie d’une batterie dépend de son utilisation. En effet, certains facteurs peuvent l’abîmer ou la décharger précocement. C’est le cas de :

• L’environnement : les mauvaises conditions climatiques (le froid notamment) diminuent l’efficacité de la batterie ;
• L’immobilité : le fait de ne pas faire rouler son scooter diminue aussi l’efficacité de la batterie ;
• Les démarrages répétés influencent aussi l’efficacité de la batterie, surtout si entre chaque démarrage peu de kilomètres sont parcourus.

Comment faire durer sa batterie ?


L’entretien de la batterie est indispensable si vous souhaitez prolonger sa durée de vie et pouvoir démarrer le matin ! Ainsi :

• Protégez votre scooter des intempéries et du froid en le faisant dormir à l’abris ;
• En hiver, si vous ne roulez pas pendant quelque temps, il est préférable de retirer la batterie et de la protéger du froid ;
• Utilisez un chargeur « maintien de charge » ;
• Vérifiez le niveau d’acide : s’il manque du liquide, complétez avec de l'eau déminéralisée. À noter : les batteries au gel (ou MF sans entretien) ne nécessitent pas de vérification du niveau d’acide et ne doivent pas être ouvertes ;
• Vérifiez les cosses : elles ne doivent pas être oxydées ou recouvertes d’un dépôt. Si c’est le cas, nettoyez-les.

Merci à Thibaut Castelin, gérant du garage Thi'bolide à Nozay (44).

Pages   1234567...
COMPILATION TEMPLATE : 24 ms
SYSTEM CALLS 12 ms
COMPILATION GLOBALE : 28 ms
SYSTEM CALLS 16 ms