APPELEZ-NOUS

Vendre son scooter : ce qu’il faut savoir

Sommaire

Vous souhaitez vendre votre scooter ? Voici quelques conseils et astuces pour réussir au mieux la vente de votre deux-roues.

 

Les documents à fournir

La loi vous oblige à un certain nombre de formalités dans le cas d’une vente d’un véhicule et les scooters sont concernés au même titre qu’une moto ou une voiture. Voici la liste des documents que vous devez remettre à l’acheteur de votre scooter : 

  • La carte grise du scooter après l’avoir barrée de deux traits et y avoir inscrit la mention « vendu le… date et heure ». Si votre carte grise est récente, vous devez également découper le coin droit.

  • Le certificat de cession. Imprimez-le en deux exemplaires : un pour vous et un pour l’acheteur.

  • Le certificat de « non gage » si votre scooter est immatriculé. Ce document indispensable prouve que votre scooter n’est pas gagé, ni volé.

Dans le cas particulier d’un scooter de 50 cm3 non immatriculé (mis en vente avant le 1er juillet 2004), vous pouvez remettre à l’acheteur le certificat de cession uniquement (tout en pensant bien à en conserver un exemplaire pour vous).

Vous pouvez également transmettre à l’acheteur le carnet d’entretien de votre scooter et les factures des réparations que vous avez effectuées. Si ce document n’est pas obligatoire, cela rassurera votre acheteur sur l’entretien du scooter.

Après la vente de votre scooter, vous disposez d’un délai de 15 jours pour envoyer le certificat de cession à votre préfecture et prévenir votre assureur.

 

Vendre son scooter : quelques précautions à prendre

On n’est jamais trop prudent lors de la vente d’un véhicule. Voici donc quelques précautions à prendre pour que la vente de votre scooter se déroule le mieux possible.

De préférence, donnez rendez-vous à votre acheteur en journée dans un lieu public fréquenté qui ne soit pas le lieu habituel de stationnement du scooter (pour éviter d’éventuels repérages). Ne communiquez bien évidemment pas vos coordonnées complètes à l’acheteur : un simple numéro de téléphone portable suffit.

Avant le rendez-vous, contactez votre compagnie d’assurance pour connaître les modalités d’assurance en cas d’essai du scooter par l’acheteur s’il vous le demande. Avant cet essai, demandez à l’acheteur son permis de conduire et sa pièce d’identité et conservez-les durant l’essai.

Pour le paiement, préférez toujours demander un chèque de banque (vous serez sûr que le compte de votre acheteur est bien approvisionné). Même dans ce cas, appelez la banque émettrice du chèque afin de vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une copie ou d’un chèque volé.

Maintenant que vous connaissez tous nos conseils, il vous reste à prendre de belles photos de votre scooter, à en fixer un prix raisonnable en fonction de sa côte et à le mettre en vente sur un site adapté.

Sinon, vous pouvez aussi contacter votre concessionnaire qui, en tant que professionnel, pourra vous proposer le meilleur prix pour l’achat de votre scooter dans un environnement sécurisé !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
Mon panier
  • No products in the cart.