APPELEZ-NOUS

Un cyclomoteur, qu’est-ce que c’est ?

Sommaire

scooters colorés

On évoque souvent la réglementation concernant les cyclomoteurs, mais que désigne au juste ce terme ? Découvrez notre réponse à cette question.

Cyclomoteur, de quoi parle-t-on ?

Lorsqu’on parle de cyclomoteur, on désigne un véhicule à deux ou trois roueséquipé d’un moteurà combustion interne d’une cylindrée de moins de 50 cm3, ou électrique ne pouvant pas dépasser les 25 km/h.  

Sur le marché, on trouve actuellement les 3 types de cyclomoteurs suivants :

·        les scooters d’une cylindrée de ou inférieure à 50 cm3 ;

·        les 50 cm3 à boîte de vitesse, aussi appelés « mécaboites » et qui sont de petites motos  ;

·        les 50 cm3 automatiques, bien souvent appelés « mobylettes » et souvent munis de pédales.

À noter que depuis octobre 2015, les cyclomoteurs doivent impérativement être munis d’une plaque d’immatriculation. Cette plaque permet de les classer : elle commence par « A » lorsque le véhiculeroule à 25 km/h maximum, et pas « B » lorsque leur vitesse maximale est 45 km/h.

Quel permis pour conduire un cyclomoteur ?

La particularité des cyclomoteurs, c’est qu’ils peuvent être conduits sans permis A ou B : être détenteur de la catégorie AM du permis de conduire – également appelée « permis cyclomoteur » – suffit pour enfourcher un cyclomoteur en toute légalité.

Cette catégorie est obtenue à l’issue d’une formation de 8h appelée formation du brevet de sécurité routière (BSR) et dispensée sur minimum 2 jours (4h par jour maximum) dans des établissements agréés par le préfet, que sont les écoles de conduite ou les associations d’insertion et de réinsertion sociale/professionnelle.

Attention : il n’est possible de s’inscrire à cette formation que si l’on est titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) – peu importe le niveau, 1 ou 2 – ou de l’attestation de sécurité routière (ASR).

À partir de quel âge peut-on conduire un cyclomoteur ?

C’est la particularité de la catégorie AM du permis de conduire : elle est accessible aux jeunes dès 14 ans.

Un mineur peut donc, dès lors qu’il présente l’autorisation de ses parents ou de son tuteur, s’inscrire à la formation du BSR.

Comment se déroule la formation du BSR ?

La formation du BSR est découpée en 5 séquences :

·        Une séquence dédiée à la sécurité routière ;

·        Deux séquences consacrées à la formation à la conduite, l’une hors circulation et l’autre sur des voies ouvertes à la circulation publique ;

·        Une séquence de sensibilisation aux risques routiers ;

·        Ainsi qu’une séquence permettant d’évoquer ou de rappeler les bases du code de la route.

Combien coûte la formation du BSR ?

Pour bénéficier de la formation du BSR, il faut compter entre 150 et 400 € selon l’établissement choisi.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
Mon panier
  • No products in the cart.