APPELEZ-NOUS

Immatriculation et assurance : que faire après l’achat d’un scooter neuf ?

Sommaire

immatriculation & assurance

Après l’achat d’un scooter neuf, vous devez immatriculer et assurer votre véhicule afin de pouvoir rouler. Deux démarches obligatoires, qu’il convient de réaliser rapidement. Explications.

L’immatriculation d’un scooter neuf

Depuis 2009, l’immatriculation est obligatoire pour TOUS les scooters. Ainsi, lors de l’achat d’un scooter neuf, l’une des premières démarches à réaliser pour pouvoir circuler avec est d’établir un certificat d’immatriculation.
Quels sont les risques en cas de fraude ? Le fait de rouler avec un scooter neuf sans immatriculation est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros.

Immatriculation d’un scooter neuf : les démarches

Vous avez 1 mois pour immatriculer votre scooter neuf. Cette démarche est totalement gratuite et peut se faire directement auprès du professionnel qui vous vend le deux-roues ou en ligne. Pour établir un certificat d’immatriculation pour votre nouveau scooter, vous devrez fournir certaines pièces justificatives :

  • La copie de votre pièce d’identité recto-verso ;
  • Un justificatif de domicile de moins de six mois,
  • Le document cerfa n°13749*05 (« 3 en 1 »), qui peut remplacer qui peut remplacer la demande de certificat d’immatriculation cerfa n°13750, le justificatif de vente et le certificat de conformité au type communautaire.

Une fois votre demande faites, votre certificat vous est envoyé à domicile, par courrier. En attendant de le recevoir, vous pouvez rouler avec un coupon ou un certificat provisoire d’immatriculation (CPI). Ce document est téléchargeable à la suite d’une demande en ligne ou remis par le professionnel habilité qui vous vend le scooter neuf.

L’assurance d’un scooter neuf

En plus de votre demande d’immatriculation, vous devez souscrire à un contrat d’assurance. En effet, être assuré est indispensable pour rouler avec votre scooter.
Quels sont les risques en cas de fraude ? Le fait de rouler avec un scooter sans être assuré est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 750 euros.

Assurance pour un scooter neuf : les démarches

Pour assurer votre scooter, plusieurs solutions existent. Vous pouvez, notamment faire appel à un agent d’assurances, à un courtier, à une banque ou encore à une compagnie d’assurances.

Pour bénéficier des meilleurs tarifs et offres, n’hésitez pas à faire plusieurs demandes de « devis » et à les comparer.
Sachez qu’un contrat d’assurance pour scooter est semblable aux assurances des autres véhicules à moteur. Elle contient une garantie responsabilité civile (obligatoire), à laquelle peuvent s’ajouter d’autres garanties (vol, dommages causés au véhicule, assistance, protection juridique…).

Lors du choix du contrat d’assurance pour votre scooter, il est conseillé de prendre la garantie « protection du conducteur » qui vous indemnisera en cas d’accident corporel.

En général, les documents demandés pour assurer son scooter sont :

  • Le certificat d’immatriculation du scooter ;
  • Le BSR (Brevet de Sécurité Routière) ou le permis de conduire (AL, A ou B) ;
  • Un RIB.

Une fois que vous avez signé le contrat d’assurance, l’assureur vous transmet une attestation et un certificat d’assurance. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à coller votre vignette (papillon vert)sur le devant de votre scooter afin qu’elle soit visible.


Pour toutes demandes relatives à l’assurance d’un scooter neuf ou à son immatriculation, n’hésitez pas à nous contacter. Découvrez également nos scooter neufs sur notre site ou en boutique !

combien coûte Vespa

Aprilia

Parmi les gammes de scooters électriques les plus “sport”, Aprilia s’impose comme une référence d’esthétique et de performances. Leurs suspensions et leur robustesse sont souvent prisées dans le cross, notamment avec les modèles RX et SX. 

Le nouveau Aprilia SR-GT 125 combine quant à lui un design urbain à une conception tout-terrain, idéal aussi bien pour les trajets en ville que sur les petits chemins de terre. Un scooter qui offre un contrôle optimal sur tous types de revêtements, grâce à un système de suspensions à long débattement ainsi qu’une garde au sol décuplée.

Puis-je échanger mon scooter thermique contre un électrique ?

Disposer d’un véhicule thermique ne constitue pas un obstacle à l’acquisition d’un modèle électrique. Le bonus écologique, en effet, n’est pas la seule mesure mise en place par l’État pour réduire la fréquentation des routes par les véhicules thermiques.

La prime à la conversion octroie une aide d’un montant maximum de 1100 € pour l’acquisition d’un deux-trois roues électriques, neufs ou d’occasion, en échange de la mise au rebut d’un véhicule thermique à moteur diesel immatriculé avant 2011, ou à essence avant 2006. Selon le lieu de résidence, les aides financières locales sont même cumulables ; rien n’est trop beau pour une planète plus respirable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
Mon panier
  • No products in the cart.