APPELEZ-NOUS

Comment négocier le prix de son scooter d’occasion ?

Sommaire

négocier prix scooter

Négocier le prix d’un scooter d’occasion est un passage obligatoire avant d’acheter. Voici quelques conseils pour réussir votre négociation dans les règles de l’art !

 
Négocier le prix avec le vendeur lors d’un achat d’occasion est devenu chose courante, surtout dans le milieu de l’automobile et du deux-roues. L’idée n’est pas d’arnaquer (ou de se faire arnaquer), mais de convenir avec le vendeur du prix le plus juste pour le véhicule concerné.
 
Vous avez jeté votre dévolu sur un scooter d’occasion qui semble parfait pour vous ? Préparez soigneusement vos arguments pour négocier son prix !

Bien connaître son sujet

Avant de pousser la porte du concessionnaire ou de contacter l’actuel propriétaire de votre futur scooter, assurez-vous de bien connaître votre sujet. Être bien renseigné donnera plus de poids à vos arguments.
 
Renseignez-vous sur les prix pratiqués pour le même modèle de scooter avec un kilométrage à peu près équivalent. Vous saurez ainsi tout de suite si le prix qui vous est proposé correspond à celui du marché. Vous pouvez également vérifier la cote de votre futur scooter sur des sites Internet comme La Centrale ou L’Officiel du Cycle pour vous faire une idée de la valeur du véhicule.
 
Vérifiez si le modèle que vous convoitez est ancien ou récent. Lorsqu’un nouveau modèle de scooter sort sur le marché, la cote de son prédécesseur est revue à la baisse. Vous aurez là l’occasion de faire de bonnes affaires !

Vérifier l’état général du scooter

Une fois devant le scooter de vos rêves, n’hésitez pas à l’observer sous tous les angles pour vous assurer que son état général correspond bien à la description faite par le vendeur. Certains problèmes ne sont pas visibles à l’œil nu, mais différents éléments peuvent vous alerter et vous aider à négocier le prix de vente. Selon l’état du scooter, vous devrez peut-être effectuer rapidement des réparations.
 
Vérifiez attentivement l’état de la carrosserie à la recherche de rayures, traces de rouille, ou de peinture cloquée. Ces indices peuvent révéler des défauts internes du scooter (fuite, dommages suite à une chute…).
 
Regardez également l’usure des pneus pour vous assurer tout d’abord que le kilométrage annoncé et cohérent, et ensuite que vous n’aurez pas à les changer dès votre retour chez vous.
 
Tous ces éléments vous permettront de négocier le prix en fonction de l’entretien et des éventuelles réparations ou changement de matériel que vous aurez à faire. N’hésitez pas non plus à questionner le vendeur sur l’entretien, les révisions et les réparations déjà effectuées.
 

Restez objectif !

Certes, négocier le prix d’un scooter d’occasion est courant, mais évitez malgré tout de vous montrer trop « agressif » pour économiser quelques euros de plus ! Vous risquez de voir le scooter de vos rêves vous filer sous le nez. La négociation du prix doit rester une discussion basée sur des arguments concrets. Vous n’arriverez pas forcément à faire baisser le prix, mais vous pourrez peut-être obtenir d’autres avantages, comme du matériel (casque, gants, antivol, etc.) ou des accessoires (manchon, tablier, coffre, etc.).
 
Vous souhaitez acheter un scooter d’occasion ? N’hésitez pas contacter votre concessionnaire qui pourra vous proposer le scooter qui vous convient au meilleur prix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
Mon panier
  • No products in the cart.