APPELEZ-NOUS

C’est décidé : vous investissez dans un scooter ! Mais avant de le piloter, il va falloir l’immatriculer pour être bien en règle. Combien ça coûte ? Quelles sont les démarches à effectuer ? On vous dit tout sur la carte grise du scooter.

Immatriculer son scooter est-il obligatoire ?

Comme tous les autres véhicules à moteur, un scooter – peu importe sa puissance – doit obligatoirement être immatriculé afin de pouvoir circuler sur la voie publique. La carte grise, sur laquelle figure des informations telles que les caractéristiques techniques du véhicule, constitue en quelque sorte sa carte d’identité.

Que votre scooter soit neuf ou d’occasion, vous disposez d’un mois après la date d’acquisition pour l’immatriculer.

Notez que si vous vous faites contrôler alors que vous n’avez pas effectué les démarches dans les temps, vous risquez une amende forfaitaire de 135 € pour défaut de carte grise, pouvant aller jusqu’à 750 € lorsqu’elle est majorée.

Comment immatriculer son scooter neuf ?

Si un professionnel de l’automobile habilité (garagiste, concessionnaire, plateformes) peut le faire pour vous, les démarches pour immatriculer votre scooter peuvent aussi être effectuées en ligne sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Pour cela, il vous suffit de créer votre compte ANTS ou de vous connecter grâce à votre identifiant France Connect.

Vous devrez pouvoir justifier :

·        d’une pièce d’identité ;

·        d’un justificatif de domicile de moins de 6 mois ;

·        de l’attestation d’assurance du scooter en cours de validité ;

·        de la copie de la notice descriptive du véhicule délivrée par le vendeur ;

·        de la demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule neuf (cerfa n°13750*05)                remplie.

Dans le cas où vous faites appel à un professionnel habilité, il vous faudra aussi remplir un formulaire de mandat (cerfa n°13757*03).

Comment immatriculer son scooter d’occasion ?

Pour immatriculer votre scooter d’occasion, vous devrez effectuer les mêmes démarches que pour immatriculer un scooter neuf, à la différence qu’il vous faudra ajouter au dossier :

·        la carte grise originale barrée, portant la signature du vendeur et la mention « vendu le + date de la vente » ;

·        la déclaration de cession du véhicule (cerfa n°13753*01).

Combien coûte une carte grise de scooter ?

Si la carte grise pour un scooter jusqu’à 50 cm3 est gratuite (comptez seulement la redevance d’acheminement), elle est payante pour les deux-roues plus puissants. Dans le coût global, on distingue :

·   la taxe régionale, fixée par chaque région. Vous devez en multiplier le montant par le nombre de chevaux fiscaux du véhicule, puis diviser le résultat par 2 dans le cas où votre scooter a moins de 10 ans, ou par 4 dans le cas où il a au contraire plus de 10 ans ;

·        la taxe de gestion, dont le montant s’élève à 4 € ;

 

·    et la redevance d’acheminement, qui équivaut à 2,76 € pour l’envoi de votre certificat d’immatriculation une fois établi.

Vous souhaitez acquérir un scooter mais le marché du deux-roues demeure encore obscur pour vous ? Bonne nouvelle, votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous guide dans votre futur achat.

Le prix d’un scooter 50 cm3

Si vous souhaitez acheter un scooter de 50cm3, vous devrez débourser environ 2000 euros pour un produit neuf. Côté occasion, il faut prévoir entre 500 et 1000 euros en fonction du nombre de kilométrage et de la côte du scooter. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à faire appel à un concessionnaire qui saura vous guider au mieux.

Le prix d’un scooter 125 cm3

Si vous êtes plutôt tenté par un deux-roues de 100/125 cm3, il faut compter environ 4000 euros pour un scooter neuf. Si votre budget ne vous permet pas d’acquérir un véhicule neuf, vous pouvez vous tourner vers l’occasion. Dans ce cas, comptez entre 1000 et 2000 euros pour un deux-roues en bon état. Les plus frileux peuvent faire appel à un concessionnaire qui vend aussi des produits d’occasion. L’avantage ? L’entretien du scooter a été vérifié et les garanties sont meilleures.

Le prix d’un scooter de plus de 125 cm3

Les scooters entre 250 et 800 cm3 sont généralement plébiscités par les personnes ayant un budget important pour l’achat d’un deux-roues. En effet, comptez environ 5000 euros pour un scooter à trois roues. Ce type de produit a le vent en poupe car il permet aux personnes n’ayant jamais conduit de deux-roues d’être rapidement à l’aise. Sur le marché de l’occasion, ce type de scooter se vend environ 3000 euros.

Le prix des équipements pour deux-roues

Lors d’un achat de deux-roues, il ne faut pas oublier l’équipement. En effet, il vous faudra :
 
  • Un casque : environ 100 euros ;
  • Des gants d’été : environ 40 euros ;
  • Des gants d’hiver : environ 80 euros ;
  • Un blouson de protection : environ 100 euros ;
  • Un ensemble de pluie : environ 50 euros ; 
  • Un antivol entre 80 et 200 euros ; 

Entretien, assurance et carburant à ne pas oublier

Comme pour tous véhicules, il est essentiel de comptabiliser dans votre budget les frais d’assurance qui peuvent rapidement grimper en fonction de la motorisation. Il faut compter environ 300 euros par an. 

Côté entretien du scooter, prévoyez environ 100 euros par an pour conserver un véhicule en bon état de fonctionnement. Enfin, le coût annuel de l’essence dépendra de l’utilisation du deux-roues. Par exemple, avec un 125cm3 parcourant 5 000 km/an, comptez environ 300 euros de carburant par an.
 
Pour vous aider à choisir le scooter qu’il vous faut, n’hésitez pas à nous contacter ou à nous rendre visite au 44, boulevard Sebastopol à Paris.
Au cœur de toutes les préoccupations, le prix du carburant est un critère important lors de l’achat d’un scooter. Votre concessionnaire L’Univers du 2 roues vous guide dans votre choix.
 
 
Depuis plusieurs mois la hausse du prix du carburant fait partie de l’actualité brûlante en France. En effet, le litre d’essence sans plomb 95 (SP95) a augmenté de 1,74 centime, tandis que celui du sans plomb 95 contenant jusqu’à 10% d’éthanol (SP95-E10) a pris 1,99 centime. Enfin, le sans plomb 98 (SP98) s’affichait à 1,5193 euro le litre. Dans ce contexte, quel scooter choisir pour éviter les factures importantes de carburant ? L’Univers du 2 roues vous dit tout.

Quel scooter choisir pour faire des économies de carburant ?

Certains modèles de scooter sont connus pour éviter les grosses factures de carburant. C’est notamment le cas pour :
• Le Piaggio 100 Fly ;
• L’Aprilia 100 scarabeo 4T ;
• Le Vespa LX 125 ;
• Le Gilra Nexus 250ie ;
• Le Piaggio 400ie Xevo ;
Quant aux maxi-scooters comme les Piaggio MP3, la consommation de carburant est intimement liée à la cylindrée. N’hésitez pas à demander des conseils auprès de votre concessionnaire.

Scooter : comment réduire sa consommation de carburant ?

Sachez qu’il existe de nombreuses astuces pour réduire sa consommation de carburant. L’entretien régulier de son scooter est le conseil n°1 des professionnels du secteur. En effet, un deux-roues bien entretenu vous permettra de conserver votre véhicule en bon état et ainsi d’éviter les mauvaises surprises à la pompe.
 
D’autre part, il est conseillé de faire chauffer son moteur avant de partir afin d’éviter de surmener le moteur et de l’abîmer. Attention aussi aux accélérations intempestives qui usent les pièces moteur et peuvent faire grimper votre consommation de carburant. Votre concessionnaire vous conseille également de vérifier l’état de vos pneus. En effet, des pneus sous-gonflés ont pour effet d’augmenter la consommation de carburant. N’hésitez pas à vous rendre chez un garagiste de confiance pour faire vérifier régulièrement l’état de votre scooter.

L’Univers du 2 roues, un concessionnaire à votre écoute

Pour choisir votre scooter, faites confiance à des professionnels du deux-roues qui sauront vous guider dans votre achat. Lors de vos entretiens, n’hésitez pas à énoncer les critères importants pour vous, et notamment la consommation de carburant. Les vendeurs sont à votre écoute pour vous présenter des modèles qui combleront vos besoins.
 
 
 

Les scooter 50 cm3 sont ceux qui sont le plus vendus en France : 88.000 ventes de scooter neufs 50cm3 en 2017. Si l’on associe souvent les 50cc aux adolescents, détrompez-vous ! Maniable, petit, relativement peu coûteux à l’achat et l’entretien, il est une parfaite solution de transport sur les courtes et moyennes distances. L’univers du 2 roues vous propose de découvrir ses modèles.

PIAGGIO LIBERTY S 50 IGET EURO 5

Qualifié d’easy chic et contemporain, le Piaggio Liberty S 50 est audacieux. Son moteur monocylindre Euro 5 de 50cc est équipé de la technologie i-get : italian green experience technology. Cette technologie est axée sur une distribution à 3 soupapes.

Il connait donc des performances de pointes, une grande fiabilité et une faible consommation.

Niveau confort, le compartiment sous la selle peut accueillir un casque jet avec visière, la boite à gants est dans le contre-tablier, et le tableau de bord mixe analogie et numérique pour une clarté maximale de jour comme de nuit.

Il possède des jantes de grand diamètre qui garantissent une grande stabilité de conduite :

  • Roue avant : 16”
  • Roue arrière : 14”

 

Retrouvez-le sur notre site au prix de 2 399 €. 

VESPA PRIMAVERA 50CC I-GET EURO 5

Equipé du moteur i-get innovant, le scooter Vespa Primavera 50 cm3 4 temps est un scooter de qualité. Il est également équipé d’un capteur barométrique intégré qui surveille constamment la combustion et l’adapte aux conditions de conduite. Afin d’optimiser les performances et la consommation de carburant, l’injection électronique et la distribution à 3 soupapes sont parfaitement calibrées.

 

Retrouvez-le sur notre site au prix de 3 499 €

VESPA SPRINT 50CC 4T I-GET EURO

Liant sportivité et charisme, le scooter Vespa Sprint 50cc vous offre une mobilité dynamique sans sacrifier la meilleure technologie de moteur innovante i-get. Ce scooter est un vrai condensé de technologies !

Parlons de sa carrosserie :

  • Petite
  • Légère
  • Confortable
  • Protectrice
  • Entièrement en acier

Le Vespa sprint se caractérise par sa ligne jeune, ainsi qu’un phare rectangulaire. Il possède de grandes roues de 12 pouces, avec des jantes noires en alliage d’aluminium, une selle noire et une gamme de couleurs dédiée.

 

Retrouvez-le sur notre site au prix de 3 399 €

Aprilia SXR 50 EURO 5

Premier scooter urbain 50cc à offrir un caractère dynamique associé aux dernières technologies. Un modèle parfait pour les jeunes conducteurs grâce à son expérience de conduite sûre et fonctionnelle.

Afin de bénéficier d’une conduite souple et confortable, ce scooter est conçu pour améliorer le confort du conducteur et du passager.

Il possède :

  • Une selle spacieuse de 850 mm ;
  • Un guidon surélevé pour une meilleure position de conduite ;
  • Un plancher plat offrant plus d’espace pour les jambes ;
  • Un amortisseur arrière réglable pour rendre le scooter scooter souple sur tous les types de routes.

 

Retrouvez-le sur notre site au prix de 2 279 €

C’est l’une des questions qui revient souvent en concession : quel modèle de scooter privilégier pour effectuer un trajet domicile-travail ? Comme vous allez le constater, la réponse dépend de plusieurs paramètres… Explications.

Trajet domicile-travail : de quoi parle-t-on ?

Pour commencer, sachez que l’expression « trajet domicile-travail » est un terme qui veut à la fois tout et rien dire : en réalité il y a autant de trajets domicile-travail qu’il y a de travailleurs différents ! Forcément, vous ne choisirez pas le même scooter que vous vous rendiez chaque jour à 30 kilomètres de chez vous ou à 2.

Pour savoir quel modèle choisir, commencez par faire le point sur :

·        La distance que vous avez à parcourir au quotidien pour rallier votre lieu de travail ;

·       Le type de route que vous empruntez – si vous empruntez des routes de campagne, il vous faudra sûrement opter pour un modèle plus stable et confortable que si vous roulez uniquement en ville ;

·       Et si vous parcourez le chemin qui sépare domicile et travail à scooter de manière systématique, ou seulement de temps en temps.

Le modèle idéal si vous résidez près de votre lieu de travail

Dans le cas où vous résidez à moins de 5 kilomètres du lieu d’exercice de votre activité professionnelle, pas besoin d’investir dans un scooter trop puissant : vous pouvez largement vous contenter d’un modèle 50 cc, dans la mesure où il vous permettra de rejoindre rapidement votre lieu de travail sans consommer trop de carburant.

Le modèle à privilégier si vous faites beaucoup de route

Si par contre vous travaillez à plus de 10 kilomètres de chez vous, mieux vaut songer à acquérir un engin plus puissant, comme un scooter 125 cc. Pour faire votre choix parmi la multitude de modèles existants, essayer de préciser votre besoin : si vous vivez en banlieue parisienne, vous devrez sans doute emprunter une voie rapide pour regagner votre domicile, et aurez besoin d’une bécane montant facilement à 100 km/h.

Attention aussi à la maniabilité : si vous terminez votre chemin par une longue portion en centre-ville, vous devrez aussi privilégier un modèle léger, qui soit aussi simple à conduire sur une voie rapide que dans un environnement urbain, où la circulation est dense et les dangers multiples.

Des modèles pour tous types de budgets

En plus de votre profil, c’est le budget dont vous disposez qui sera déterminant dans le choix de votre scooter. Pour un 50cc, vous trouverez des entrées de gamme à 1000 €, mais il faut compterau moins 1200 € pour un engin de qualité.

Pour un 125 cc, comptez au moins 1800 €, en sachant que les prix peuvent grimper jusqu’à 4000 € pour les modèles les plus performants. N’oubliez pas, au-delà du prix, de prendre en compte votre confort !

Comme tous les autres véhicules, un scooter doit être assuré pour pouvoir rouler en toute légalité. Pour le prouver, son conducteur doit lui apposer une vignette d’assurance. Voici, ci-dessous, tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

La vignette d’assurance, c’est quoi ?

Également appelée papillon ou carte verte, la vignette d’assurance est un document obligatoire qui atteste que votre véhicule et vous êtes bien assurés : on parle de présomption d’assurance en cas de contrôle des autorités.

Elle est envoyée automatiquement dès la souscription d’un contrat d’assurance, et doit donc être changée tous les ans.

Quelles informations mentionne-t-elle ?

Cette vignette doit renseigner :

·        Le nom de votre assureur ;

·        Le numéro du contrat auquel vous avez souscrit ;

·        Le numéro d’immatriculation de votre deux-roues ;

·        Et la période de validité de votre assurance.

L’attestation d’assurance, quant à elle, est le document vert auquel est attaché votre vignette avant d’être apposée sur votre deux roues. Elle comporte de plus amples informations, comme vos coordonnées, celles de la compagnie d’assurance qui vous couvre et les caractéristiques du véhicule assuré. Vous devez toujours l’avoir avec vous lorsque vous conduisez votre scooter.

Dois-je signer cette vignette d’assurance ?r

Une rumeur circule selon laquelle signer sa vignette d’assurance serait obligatoire : sachez qu’il s’agit d’une fausse information. Que vous ayez signé ou non cette vignette ne change rien en cas de contrôle.

Où doit-elle être apposée ?

Une fois détachée de l’attestation d’assurance, la vignette doit être collée sur l’avant de votre deux-roues, de manière à être bien visible. Pour bien faire, vous devez la coller sur la fourche, le garde-boue ou le carénage avant. Vous pouvez aussi l’apposer sur la bulle, tant que cela ne trouble pas votre visibilité.

Pour un rendu plus esthétique, il existe différents modèles de porte-vignette qui évite de coller la vignette directement sur la carrosserie de votre deux-roues.

Que se passe-t-il si je n’ai pas de vignette d’assurance ?

Dans le cas où votre véhicule ne présente pas de vignette, vous risquez une amende dont le montant varie en fonction des situations :

·        Dans les cas où vous avez la vignette d’assurance avec vous mais ne l’avez pas encore apposée, vous risquez une amende de 35 € ;

·        Lorsqu’elle n’est pas collémais que vous ne l’avez pas non plus sur vous, vous vous exposez à une amende de 35 €, qui monte à 90 € dès lors que vous ne la présentez pas au commissariat dans les 5 jours ;

·        Si vous n’avez pas non plus d’attestation d’assurance à présenter lors du contrôle et ne présentez pas le document dans les 5 jours au commissariat de police, vous vous exposez à une amende de 135 €.

Vous souhaitez acheter un scooter ? Chez L’univers du 2 roues, nous vendons des scooters neufs et d’occasion. Venez-nous rencontrer en boutique ou rendez-vous sur notre site Internet pour découvrir nos différents modèles.

L’acquisition d’un scooter n’est pas un achat anodin. S’offrir un deux-roues ou un trois-roues représente un certain budget et c’est pourquoi bon nombre de Parisiens font le choix du scooter d’occasion. Toutefois, si vous prévoyez d’acheter un scooter d’occasion à Paris, mieux vaut être vigilant.

L’Univers du 2 roues, votre concessionnaire scooter Piaggio, Vespa et Gilera à Paris, vous livre quelques conseils pour trouver LE scooter d’occasion qui vous convient.

1. Acheter un scooter d’occasion chez un concessionnaire ou à un particulier ?

Choisir un scooter d’occasion à Paris est une bonne chose mais encore faut-il savoir si vous désirez vous orienter vers un concessionnaire ou un particulier. 

Si vous avez l’intention de passer par un professionnel, il est recommandé d’en choisir un qui a pignon sur rue.

Le concessionnaire deux-roues va vous guider dans votre démarche et vous accorder une garantie de 3 mois au minimum. Cela est valable uniquement pour un scooter d’occasion en vente directe, suite à une reprise et qui a été entièrement contrôlé. Vous êtes certain que le scooter d’occasion ne cache pas de vices cachés.

En ce qui concerne le particulier, c’est toujours plus risqué, vous devez prendre un certain nombre de précautions. En effet, vous n’avez aucune garantie quant aux antécédents du scooter, vous ne savez pas d’où il vient. 

N’hésitez pas à demander un certificat de non gage pour un modèle supérieur à un 50cc et de vérifier les numéros indiqués sur la carte grise avec ceux inscrits sur le scooter (au niveau du châssis).

2. Déterminez le type de scooter dont vous avez besoin pour Paris

En fonction de l’usage que vous désirez en faire et du budget dont vous disposez, vous pouvez d’ores et déjà commencer à cibler certains modèles. Avez-vous besoin d’un deux-roues ? D’un trois-roues ? D’un modèle à 2 ou 4 temps ?

3. Calculez tous les frais d’un scooter

L’achat d’un scooter à Paris, même d’occasion, engrange toujours des frais.N’oubliez pas que vous devez assurer votre scooter en prenant en compte votre budget et votre utilisation afin de trouver la formule qui s’adapte le mieux à votre situation.

Il y a aussi des frais liés à l’entretien comme l’essence et les révisions. 

Enfin, les autres frais concernent les équipements pour scooter, c’est pourquoi nous vous recommandons de choisir si possible un scooter d’occasion le mieux équipé possible pour faire des économies intéressantes sans avoir à racheter du matériel supplémentaire. Tous ces frais sont à prendre en considération en amont de votre achat de scooter d’occasion à Paris.

4.Essayez le scooter

Pour bien choisir le scooter d’occasion à Paris, essayez-le toujours. N’achetez jamais un modèle sans avoir roulé avec au préalable. Ceci vous aide à détecter les éventuelles anomalies, les bruits suspects, etc. L’Univers du scooter vous offre la possibilité de tester ses deux-roues. N’hésitez donc pas à faire une demande d’essai du 2 roues qui vous intéresse. 

5. Vérifiez le compteur kilométrique du scooter d'occasion

Faites attention au câble du compteur qui doit être correctement branché sur la roue avant du scooter d’occasion. Si ce n’est pas le cas, il y a de forts risques que le kilométrage affiché soit erroné.

D’autres vérifications d’usage

• Vérifiez l’état du scooter en fonction du kilométrage : un scooter qui a moins de 2000 km au compteur doit encore être en parfait état.

• Demandez le livret d’entretien et la facture d’achat.

• Vérifiez que le concessionnaire dispose bien de 2 jeux de clés d’origine (une clé principale et une clé de secours).

• Faites attention aux amortisseurs, ils ne doivent pas être arqués.

• Vérifiez l’état des pneus : ils ne doivent pas être lisses, les sculptures doivent encore être bien marquées.

• Vérifiez le système électrique comme les feux, les clignotants, le klaxon, les branchements sur la batterie, etc.

 

 

Pour certains il est inutile, le rodage permet pourtant de garantir la fiabilité de votre scooter. Votre concessionnaire l’Univers du 2 roues vous dit tout sur le rodage.

Rodage : définition

Selon le dictionnaire Larousse, le rodage correspond au « fonctionnement, temporairement limité, au-dessous des performances nominales d’une machine ou d’un véhicule neuf ».
Il s’agit plus précisément d’une période pendant laquelle les pièces mécaniques du scooter se mettent en place, notamment celles du moteur. Ainsi, il est conseillé pendant la période de rodage de ne pas exploiter le moteur au maximum de ses capacités.

Le rodage d’un scooter en pratique

La période de rodage est fixée par le constructeur en fonction des spécificités du moteur. En général, on parle de 1000 kilomètres de rodage pour un 125 cm3 et de 500 km pour un 50 cm3.
Le rodage s’effectue par paliers définis par le constructeur, le carnet d’entretien ou sur les conseils du concessionnaire. En pratique, il s’agit de limiter volontairement le régime moteur ou encore la vitesse maximale pendant toute la période de rodage. Par exemple, un scooter 125 cm3 en rodage ne devrait pas dépasser les 75 km/h sur les 100 premiers kilomètres. Puis, au fur et à mesure, vous pourrez augmenter la vitesse par palier de 100 kilomètres parcourus. Pendant toute cette période, n’hésitez pas à poser des questions aux professionnels (concessionnaire ou garagiste) afin de ne pas abîmer le moteur de votre deux-roues. 

A noter : après les 1000 kilomètres de rodage, il est impératif de changer l’huile moteur dans son intégralité. En effet, pendant cette période, des particules métalliques se détachent des pièces moteur et se mélangent à l’huile ce qui peut abîmer le moteur du scooter.  

Que faut-il faire pendant le rodage ?

Laissez chauffer le moteur après le démarrage ;
• Alternez les rythmes ;
• Variez les styles de conduite ;
• Freinez par palier ;
• Travaillez l’accélérateur.

A quoi sert le rodage du scooter ?

Le rodage de votre deux-roues permet au moteur de fonctionner de manière optimale. En effet, un scooter neuf possède des pièces neuves assemblées depuis peu de temps. Ces dernières ont besoin de s’assembler correctement pour bien fonctionner et ne rien abîmer. De même, l’huile moteur doit être à bonne température pour lubrifier les pièces de façon idéale. Là encore le rodage permet à toutes les pièces et à l’huile de fonctionner ensemble harmonieusement. Ainsi, vous assurez une belle durée de vie à votre deux-roues. Côté fiabilité du scooter, le rodage permet de l’optimiser. Enfin, le rodage vous permet de profiter des vitesses maximales de votre scooter s’il est correctement effectué.
 

Pour en savoir plus sur le rodage du scooter, n’hésitez pas à contacter votre concessionnaire spécialiste du deux-roues.

Petit nouveau dans la famille MP3 de Piaggio, le modèle 500 HPE propose une marche arrière pour encore plus de praticité en milieu urbain. L’Univers du 2 roues vous dévoile tous ses secrets.

Le MP3 de Piaggio n’en finit pas de séduire ! A l’heure actuelle, on dénombre environ 180 000 machines en circulation. En effet, la marque continue de se réinventer et d’offrir aux amoureux des trois roues de nouveaux modèles et des fonctionnalités exclusives. C’est d’ailleurs dans cette optique que le nouveau MP3 500 HPE avec marche arrière est venu agrandir la famille des MP3 !

Révolution, un scooter avec marche arrière

Les conducteurs de deux-roues vont être étonnés : pourquoi une marche arrière sur un scooter ? L’explication est pourtant très simple, le MP3 500 HPE avoisine les 275 kg, ainsi, la marche arrière est la bienvenue, notamment dans un milieu urbain. En ville, les conducteurs de scooters doivent manœuvrer agilement et rapidement, une marche arrière sur une grosse machine est donc d’une aide précieuse pour le stationnement et les manœuvres délicates dans des espaces restreints. En bonus, grâce à une stabilité hors pair, il est possible de ne pas poser le pied à terre et d’effectuer ses manœuvres bien installé sur son deux-roues. Autre avantage, la marche arrière est possible moteur en marche ou à l’arrêt, grâce à une commande spéciale sur le tableau de bord. Une véritable révolution dans l’univers des scooters. Piaggio n’en finit plus de montrer son expertise au service des conducteurs.

Les autres nouveautés du nouveau MP3 500 HPE

Outre cette toute nouvelle fonctionnalité, le MP3 500 HPE Sport Advanced se distingue également de la version Sport. Le constructeur italien a orné sa nouvelle machine de nouveaux projecteurs avant. Ces derniers sont dotés de feux diurnes DRL à technologie LED. Piaggio ne s’arrête pas là, il a également modifié le carter de la transmission. Enfin, côté look, les amateurs du MP3 seront séduits par une nouvelle gamme de couleur. On adore l’originalité des quatre nouvelles teintes mates : noir meteora, gris elemento, or et bleu nettuno. Pour en savoir plus sur les nouveautés du modèle MP3 500 HPE, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts, nous seront ravis de vous en dire plus.

Chez l’Univers du 2 roues, nous sommes concessionnaires agréé Piaggio. Ainsi, nous avons accès à toutes les nouveautés de la marque et pouvons vous guider dans l’achat de votre scooter MP3. N’hésitez pas à venir en boutique !

C’est d’autant plus vrai à mesure que lon s’approche de l’hiver : malheureusement, la météo n’est pas toujours clémente envers les conducteurs de scooter. Découvrez comment bien vous équiper pour éviter de vous mettre en danger… et/ou d’arriver trempé à votre destination.

Quel équipement pour se déplacer à scooter par temps pluvieux ?

Si le port de certains équipements est obligatoire pour tout conducteur de deux-roues motorisé – on pense notamment au casque et aux gants homologués, dont le non-port est passible d’une amende de 135 € pour le premier, et de 68 € pour les seconds –, le port d’équipement pour se protéger de la pluie est quant à lui conseillé.

S’équiper soi-même pour la pluie !

Parmi les équipements vendus par les fabricants pour permettre aux conducteurs de se prémunir contre la pluie, on trouve notamment :

  • Le pantalon, la veste ou la combinaison de pluie, qui permettent de rester bien au sec et de focaliser son attention sur la route – et non sur les désagréments provoqués par des vêtements mouillés. S’il y en a pour tous les budgets, certains modèles ont l’avantage de protéger aussi du froid ;
  • Les gants étanches, incontournables par temps pluvieux tant avoir les mains au sec est important lorsque l’on circule à scooter… Si on nous le répète depuis l’enfance, c’est parce que c’est vrai : c’est souvent par les extrémités que l’on prend froid ;
  • Les chaussures étanches, pour les mêmes raisons que celles évoquées ci-dessus… Rien de pire que de rouler avec les pieds trempés ! Contre cela, pensez à investir dans une paire de botte de bonne qualité, si possible homologuées CE ;
  • Et enfin, les systèmes anti-buée pour éviter de voir flou à travers la visière de son casque. Que l’on opte pour un écran pinlock, un film protecteur ou un produit en bombe, tous les moyens sont bons afin de garder une bonne vision de la route.

Équiper son scooter

On le fait plutôt quand il fait très froid que quand il pleut, mais cela peut permettre d’atteindre un certain confort de conduite :

  • L’installation d’un pare-brise et d’un tablier sur son deux-roues permet tout aussi bien d’avoir les jambes bien au sec – et à l’abri du vent ;
  • Et la mise en place de manchons et de poignées chauffantes donne au conducteur une sensation de chaleur encore plus agréable, d’autant plus qu’elle se situe au niveau des mains, qui sont les outils avec lesquels il conduit… D’où l’importance d’en prendre en soin !
0
Mon panier
  • No products in the cart.