APPELEZ-NOUS

Acheter un scooter d’occasion à Paris : 5 bons conseils

Sommaire

magasin scooter

L’acquisition d’un scooter n’est pas un achat anodin. S’offrir un deux-roues ou un trois-roues représente un certain budget et c’est pourquoi bon nombre de Parisiens font le choix du scooter d’occasion. Toutefois, si vous prévoyez d’acheter un scooter d’occasion à Paris, mieux vaut être vigilant.

L’Univers du 2 roues, votre concessionnaire scooter Piaggio, Vespa et Gilera à Paris, vous livre quelques conseils pour trouver LE scooter d’occasion qui vous convient.

1. Acheter un scooter d’occasion chez un concessionnaire ou à un particulier ?

Choisir un scooter d’occasion à Paris est une bonne chose mais encore faut-il savoir si vous désirez vous orienter vers un concessionnaire ou un particulier. 

Si vous avez l’intention de passer par un professionnel, il est recommandé d’en choisir un qui a pignon sur rue.

Le concessionnaire deux-roues va vous guider dans votre démarche et vous accorder une garantie de 3 mois au minimum. Cela est valable uniquement pour un scooter d’occasion en vente directe, suite à une reprise et qui a été entièrement contrôlé. Vous êtes certain que le scooter d’occasion ne cache pas de vices cachés.

En ce qui concerne le particulier, c’est toujours plus risqué, vous devez prendre un certain nombre de précautions. En effet, vous n’avez aucune garantie quant aux antécédents du scooter, vous ne savez pas d’où il vient. 

N’hésitez pas à demander un certificat de non gage pour un modèle supérieur à un 50cc et de vérifier les numéros indiqués sur la carte grise avec ceux inscrits sur le scooter (au niveau du châssis).

2. Déterminez le type de scooter dont vous avez besoin pour Paris

En fonction de l’usage que vous désirez en faire et du budget dont vous disposez, vous pouvez d’ores et déjà commencer à cibler certains modèles. Avez-vous besoin d’un deux-roues ? D’un trois-roues ? D’un modèle à 2 ou 4 temps ?

3. Calculez tous les frais d’un scooter

L’achat d’un scooter à Paris, même d’occasion, engrange toujours des frais.N’oubliez pas que vous devez assurer votre scooter en prenant en compte votre budget et votre utilisation afin de trouver la formule qui s’adapte le mieux à votre situation.

Il y a aussi des frais liés à l’entretien comme l’essence et les révisions. 

Enfin, les autres frais concernent les équipements pour scooter, c’est pourquoi nous vous recommandons de choisir si possible un scooter d’occasion le mieux équipé possible pour faire des économies intéressantes sans avoir à racheter du matériel supplémentaire. Tous ces frais sont à prendre en considération en amont de votre achat de scooter d’occasion à Paris.

4.Essayez le scooter

Pour bien choisir le scooter d’occasion à Paris, essayez-le toujours. N’achetez jamais un modèle sans avoir roulé avec au préalable. Ceci vous aide à détecter les éventuelles anomalies, les bruits suspects, etc. L’Univers du scooter vous offre la possibilité de tester ses deux-roues. N’hésitez donc pas à faire une demande d’essai du 2 roues qui vous intéresse. 

5. Vérifiez le compteur kilométrique du scooter d'occasion

Faites attention au câble du compteur qui doit être correctement branché sur la roue avant du scooter d’occasion. Si ce n’est pas le cas, il y a de forts risques que le kilométrage affiché soit erroné.

D’autres vérifications d’usage

• Vérifiez l’état du scooter en fonction du kilométrage : un scooter qui a moins de 2000 km au compteur doit encore être en parfait état.

• Demandez le livret d’entretien et la facture d’achat.

• Vérifiez que le concessionnaire dispose bien de 2 jeux de clés d’origine (une clé principale et une clé de secours).

• Faites attention aux amortisseurs, ils ne doivent pas être arqués.

• Vérifiez l’état des pneus : ils ne doivent pas être lisses, les sculptures doivent encore être bien marquées.

• Vérifiez le système électrique comme les feux, les clignotants, le klaxon, les branchements sur la batterie, etc.

 

 

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
Mon panier
  • No products in the cart.